BFM Auto

Comment le gouvernement veut faire baisser le prix du permis de 30%

Le gouvernement a dévoilé ce jeudi dix mesures pour faire baisser de près d'un tiers le coût du permis en multipliant les outils en ligne.

Faire baisser le prix du permis de conduire de 30%, c’est ce qu’a annoncé ce jeudi 2 mai le gouvernement, avec dix mesures pour réformer cet examen passé l’an dernier par 1,9 million de candidats. Un jeune sur quatre dit renoncer à une offre d'emploi car il n'a pas le permis. Le gouvernement a donc fait de la baisse du coût de la formation une priorité.

En moyenne, passer son permis demande de débourser 1800 euros en France, avec de fortes disparités entre Paris, où il dépasse 2.140 euros, et d’autres départements comme le Territoire de Belfort. Passer son permis coûte alors moins de 1500 euros, selon des chiffres compilés en 2016 par l’UFC Que Choisir. En se basant sur l’option moyenne à 1800 euros, cela revient à une baisse de 540 euros. Où le gouvernement compte-t-il réaliser ces économies?

  • Jusqu’à 300 euros gagnés sur le passage du code

L’enseignement du code et le premier passage à l’examen seront gratuits dès le mois de juin, pour les volontaires au Service Civique Universel (SNU). Le gouvernement estime que si l’élève avait suivi une formation en ligne, il économisera dans le cadre du SNU 70 euros. Les économies grimperont à jusqu’à 300 euros, pour un candidat ayant suivi une formation classique au permis dans une auto-école.

  • 135 euros grâce à 10 heures maximum en simulateur

Dans le rapport Dumas, une heure de conduite sur simulateur est évaluée en moyenne à 21,50 euros, contre 43 euros pour une heure classique, au volant, avec un moniteur. En utilisant un peu plus ce dispositif, le gouvernement estime le gain moyen à 135 euros. L’économie était même jugée plus importante dans le rapport. Avec 35 heures de conduite en moyenne pour passer le permis, si le candidat en effectue 10 en simulateur, il économise 215 euros sur 1505 euros en moyenne de coûts d’heures de conduite.

  • 315 euros grâce à la conduite supervisée

Ce dispositif permet de conduire accompagné, même après une formation initiale. Elle doit permettre de réduire le nombre d’heures en auto-école.

  • Des mesures plus difficilement à évaluer

D’autres mesures doivent permettre au candidat de choisir un apprentissage du permis de conduire qui lui convient le mieux. Le gouvernement veut ainsi mettre en place une plateforme gouvernementale, recensant des informations comme les délais de présentation aux examens, le taux de réussite ou encore les aides financières disponibles. Le gouvernement estime à 110 euros, l'économie qu'on peut réaliser en choisissant avec soin son auto-école. Une mesure difficile à évaluer financièrement, tant les disparités sont fortes entre départements.

Le permis boite automatique se présente aussi comme une solution car il est moins onéreux. Lancé en octobre 2016, ce permis de conduire "B78" est estimé autour de 1100 euros. Il ne permet cependant de conduire que des automatiques. Pour conduire un véhicule à boite manuelle, le candidat devra repasser une formation de sept heures sur une journée.

Le permis à 17 ans en conduite accompagnée est une autre option difficile à chiffrer concrètement. Elle fait cependant partie de la stratégie du gouvernement consistant à limiter le nombre d’heures de conduite, le plus gros poste de dépenses du permis de conduire. Le gouvernement suppose qu’en passant plus vite le permis, avec cette mesure, ou la mise en place d’un livret numérique de suivi d’apprentissage, les élèves dépenseront moins.

Pauline Ducamp