BFM Business

Permis de conduire: passer le code gratuitement sera possible dès juin

Rouler sans permis peut entraîner jusqu'à 15.000 euros d'amende.

Rouler sans permis peut entraîner jusqu'à 15.000 euros d'amende. - AFP

Le secrétaire d’Etat Gabriel Attal a confirmé ce matin que le permis de conduire sera bien intégré dans le service national universel. Dès la phase pilote de juin, les volontaires pourront passer leur code gratuitement.

Passer son code gratuitement, ce sera possible dès le mois de juin prochain. Ce matin, sur Europe 1, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse Gabriel Attal a confirmé que l’examen du code de la route sera bien intégré dès la phase de test du service national universel (SNU) en juin prochain.

"On entend souvent la nostalgie du service militaire: ‘au moins, ça servait à avoir le permis’, a déclaré le secrétaire d’Etat en charge de la mise en place du service. Dès la phase pilote de juin prochain, les jeunes qui seront volontaires pour cette phase pilote du service national, auront leur code de la route gratuitement".

Cette phase pilote doit se dérouler dans quelques départements pour affiner le dispositif. Cette proposition avait été mise en avant par Emmanuel Macron devant un millier de jeunes la semaine dernière en Saône-et-Loire. Elle fait aussi partie des 23 mesures du rapport de la députée LaREM Françoise Dumas sur le permis de conduire, remis le 12 février au Premier ministre.

"Le permis de conduire est parfois un coût trop important pour certains jeunes. L’idée est de faire en sorte qu’il coûte moins cher, un rapport a été remis sur ce sujet, nous allons travailler avec les auto-écoles, mais on veut élargir le champ des possibles des jeunes en leur permettant de bouger, et pour cela il faut les aider à avoir le permis moins cher", a souligné Gabriel Attal.

>> BFM Pratique : des formations pour le code et le permis à des prix attractifs avec notre partenaire Auto-école.net

Les jeunes qui choisiront la version longue du SNU, sur la base du volontariat, pourraient eux passer l’examen pratique du permis. Cette phase facultative devrait en effet durer de 3 à 12 mois, laissant donc le temps aux volontaires de passer l’intégralité de leur permis de conduire. Les modalités, financières notamment, doivent encore être définies. En moyenne, passer le permis revient en France à 1800 euros. Avec la réforme voulue par l’exécutif, ce montant pourrait baisser de 500 euros.

Pauline Ducamp