BFM Auto

Ces quatre startups européennes révolutionnent déjà la moto électrique

-

- - Johammer (Capture vidéo)

Elles sont européennes et s'appellent Cake, Jambon Beurre, Meijs et Johammer. Ces startups se préparent à affronter les géants mondiaux de la moto en créant des deux roues électriques pilotables avec ou sans permis.

Les motos électriques se font peu à peu une place dans nos rues. Les grands constructeurs se sont lancés ou s’apprêtent à le faire. Mais ils ne sont pas seuls. Mais qui dit innovations, dit startup. Elles sont de plus en plus à se lancer sur ce marché et ont de grandes ambitions.

Elles ne ciblent pas les fans de gros cubes, mais un large public fait de piétons, de cyclistes, de scootéristes et d'automobilistes en quête de nouvelles émotions. Quant aux passionnés de motos, avec ou sans permis, ils trouveront leur bonheur avec des machines de tous styles qui vont du scramblers (tout-terrain), au Cafe Racer en passant par des motos rétros. Voici quatre représentants européens de cette nouvelle vague: Cake (Suède), Jambon Beurre (France), Meijs (Pays-Bas) et Johammer (Autriche).

Kalk, le tout-terrain suédois

Cake Motorcycle
Cake Motorcycle © Cake

Depuis quelques semaines, Cake, une jeune pousse suédoise, fait parler d’elle. Elle vient d’ouvrir les précommandes de la Kalk OR, une tout-terrain silencieuse, propre et pilotable sans permis. La startup est une affaire de famille.

Elle a été créée par Stefan Ytterborn avec ses fils Karl et Nils. Ils ne sont ni ingénieurs, ni mécaniciens et se sont donc entourés de spécialistes du design, de la moto tout-terrain, de la mécanique et même des nouvelles technologies. Ensemble, ils sont parti d’une feuille blanche pour aboutir à un engin qui peut déjà être commandé en ligne. La moto a remporté un énorme succès l’été dernier à Denver sur un salon dédié aux activités de plein air. Grâce à trois modes de conduite programmables, la Kalk est accessible aux débutants qui veulent se déplacer dans des environnements naturels ou à des passionnés de moto cross.

Puissance/Couple: 7-15 kW/42 Nm - Batterie: 51,8 volts - Temps de charge: 1 heure 30 pour une recharge à 80% - ​Autonomie: 80 km (2 à 3 heures) - Vitesse max: 75 km/h - Prix: 12.800 euros

Jambon Beurre Motorcycle: cette moto s'appelle Gloria

Jambon Beurre
Jambon Beurre © Jambon Beurre

Jambon Beurre Motorcycle n'est pas un inconnu dans le monde de la moto "custom". Mais ce que l'on sait moins, c'est que cet atelier parisien, créé par Benjamin Cochard et Antonin Guidicci, s'est lancé façon startup pour créer un concept baptisé Gloria. Pour y parvenir, la petite équipe s'est associée à un designer, Vincent Gravière, et a pris un local à Station F, l'incubateur du 13e arrondissement créé par Xavier Niel.

L'idée consiste à proposer des motos totalement personnalisables dont chaque élément est choisi en ligne. Le lancement est prévu pour 2020. Il s'agira d'un engin d'une puissance équivalente à une 125 cc (donc à priori pilotable avec un permis B) offrant une autonomie de 100 km à une vitesse de 120 km/h. En attendant, un prototype est déjà opérationnel (photo ci-dessus). Il a déjà fait son effet dans les rues de Paris.

Meijs, la néo-rétro venue des Pays-Bas

Meijs Motorman
Meijs Motorman © Meijs Motorman

Non, ce n'est pas une Harley, une BSA, une AJS, ni même une Gnome & Rhône, mais bien une moto du XXIe siècle imaginée par Meijs Motorman. Cette startup a été créée par Ronald Meijs, un designer néerlandais dingue de vieille moto mais soucieux de ne pas polluer.

L'engin ne pèse rien (45 kg), ne roule pas très vite (moins de 50 km/h), mais son pouvoir de séduction devrait lui assurer un beau succès auprès de ceux qui aiment rouler "à l'ancienne" ou presque. Sa selle en cuir est faite main par un artisan. La Meijs ne nécessite pas de permis moto, elle affiche un prix plutôt attractif (environ 6000 euros) et elle est personnalisable.

Temps de charge : 5 heures - Autonomie: 50 et 70 km avec récupération d'énergie au freinage - Vitesse max: 45 km/h - Batterie: Lithium Ion 48V/30Ah/1440Wh - Prix: 6190 euros.

Johammer : le roadster autrichien du futur 

Johammer
Johammer © Johammer

Cette moto futuriste assume pleinement sa parenté avec les roadsters et les choppers américains. Elle a été imaginée par un Johann Hammerschmid, un designer autrichien qui a créé une équipe façon Tesla. A la regarder, on ne penserait pas qu'elle est pilotable avec un permis B.

La Johammer atteint les 120 km/h quand elle n'est pas débridée. Cela malgré son poids de 150 à 180 kg selon les modèles. Il y en a déjà deux au catalogue: la J-1.150 et la J-1.200 qui affichent une autonomie de 150 et 200 km. Un système de récupération d'énergie permet de faire quelques kilomètres de plus, mais pour cela, il faudra freiner. Détail qui va séduire les geeks: les rétroviseurs laissent une place à un écran LED pour afficher la vitesse, l'autonomie et le kilométrage. Cerise sur le gâteau, le son de cet engin, que l'on peut écouter sur un reportage vidéo de Bloomberg, est carrément envoûtant. Evidemment tout cela à un prix qui démarre à 23.000 euros.

Autonomie: 150 km à 200 km selon les modèles - Vitesse max: 120 km/h - Temps de charge: entre 2 heures 20 et 3 heures 30 - Prix: 23.000 euros (J-1.150) - 25.000 euros (J-1.200).

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco