BFM Auto

CES 2019: des motos électriques, autonomes et connectées ont été dévoilées à Las Vegas

Harley et BMW ont séduit les visiteurs du CES avec des motos futuristes qui sont déjà réelles

Harley et BMW ont séduit les visiteurs du CES avec des motos futuristes qui sont déjà réelles - Robyn Beck - AFP

Cette année sur le salon de Las Vegas, la mobilité ne s'est pas limitée aux voitures sans chauffeur et aux avions autonomes. Quelques constructeurs de motos s'y sont rendus pour montrer des machines futuristes mais bien réelles.

Cela fait déjà plusieurs années que le CES s’est ouvert à la mobilité. Les grands constructeurs automobiles et les start-up y dévoilent des voitures autonomes ou volantes. Mais la moto n’avait encore pas pris sa place dans les allées du salon de Las Vegas. Par crainte de heurter la clientèle historique ou de ne pas être à la hauteur des attentes des passionnés de technologies de plus en plus exigeants en terme d’innovation. Mais cette année, quelques marques ont sauté le pas et pas n’importe lesquelles puisqu’il s’agit de deux constructeurs historiques : l’américain Harley Davidson et l’allemand BMW.

Le premier a profité du CES pour lancer la LiveWire. Cette moto électrique a déjà été dévoilée mais malgré cela, le constructeur a créé l’événement avec un engin non seulement électrique, mais également connecté. C’est même la raison pour laquelle l’engin était exposé sur le stand Panasonic. Pas seulement parce que le groupe japonais a fourni la batterie de la LiveWire. Mais aussi parce qu’il a conçu le dispositif numérique pour transférer et protéger les données qui vont sur le Cloud.

BMW Motorrad joue une autre carte avec une R1200 GS thermique, mais totalement autonome. Un prototype avait déjà été présenté en septembre, mais cette fois, le constructeur bavarois a fait une démonstration qui a laissé bouche-bée. La moto a réalisé un gymkhana sur une piste qui s’est terminé par un arrêt efficace et stable sans personne au guidon.

Comme la marque l’avait déjà dit en septembre dernier, il ne s’agit pas de la commercialiser. Il s’agit d’un concept dont les innovations d’aide à la conduite équiperont la gamme à moyenne échéance afin de réduire les risques d’accidents. Car l’engin ne se contente pas de rouler sans pilote. Des capteurs et des caméras détectent et s’adaptent aux dangers (obstacles, manque de visibilité, routes déformées ou glissantes, conduite de nuit…).

Les deux géants n’étaient pas les seuls spécialistes de la moto à se rendre à Las Vegas pour présenter des innovations. Novus, une start-up allemande, a dévoilé le prototype d’une moto électrique surprenante. Plus proche de la mobylette que de la moto, elle atteint 96 km/h grâce à son poids plume (son cadre est en carbone) et à son moteur de 14 kW. Novus assure que son autonomie permet de réaliser une centaine de kilomètres.

Quand sera-t-elle en vente et à quel prix? Novus ne le dit pas, pas plus que son autonomie. Quant au prix, il peut surprendre. Selon Engadget qui le révèle, il atteindrait 35.000 dollars (30.000 euros), soit peine moins que la LiveWire d'Harley Davidson.

Novus
Novus © Novus

Enfin, un gadget développé par la start-up française Invoxia que les motards pourraient s’arracher. Il s’agit d’une alarme silencieuse connectée et équipée d’un GPS. Ce tracker, dont la taille permet de le dissimuler, envoie un message sur un smartphone si quelqu’un ose toucher la moto. Et en cas de vol, on suivra la machine à la trace pour la retrouver. Mais surtout, pas besoin de le brancher sur la batterie. Il offre une autonomie de 8 mois et se recharge sur un port USB. Dans son communiqué, Invoxia explique que son système est une réponse à un fléau contre lequel il est difficile de faire face: "Une moto est dérobée quasiment toutes les dix minutes en France métropolitaine et 68% des véhicules volés n'ont jamais été retrouvés". Et, cerise sur la gâteau, cette innovation est déjà disponible.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco