BFM Auto

Ces 300.000 voitures diesel que stocke Volkswagen aux Etats-Unis

Après l'affaire des moteurs diesel truqués aux Etats-Unis, Volkswagen doit gérer un grand nombre de véhicules non-conformes. Au total, le groupe allemand dispose de 37 parkings, souvent à ciel ouvert, où sont stockés environ 300.000 véhicules.

Des dizaines de milliers de véhicules neufs entreposés à perte de vue: c'est l'image assez surréaliste qu'on peut voir aux quatre coins des Etats-Unis depuis l'affaire du Dieselgate. En plus d'une amende de 2,8 milliards de dollars (environ 2,2 milliards d'euros), Volkswagen aurait ainsi été déjà contraint de débourser 7,4 milliards de dollars (un peu plus de 6 milliards d'euros) pour racheter 350.000 véhicules non-conformes à ses clients américains, indique Reuters qui a pu consulter des rapports de justice.

Dans un stade désaffecté ou dans une ancienne papeterie

Pour stocker ces véhicules le groupe allemand dispose de 37 parkings aux Etats-Unis, où sont entreposés un total de 300.000 véhicules. Il ne s'agit d'ailleurs pas à proprement dit de "parking" puisqu'une partie de ces voitures dorment dans un stade désaffecté à Détroit, dans une ancienne papeterie du Minnesota ou encore dans un espace destiné au stockage d'avions en Californie.

"Ces véhicules sont stockés de manière provisoire et sont régulièrement entretenus de manière à ce qu'ils conservent leur niveau de qualité, de manière à pouvoir être de nouveau commercialisés ou exportés une fois que la justice américaine aura approuvé les modifications pour être conforme en termes d'émissions", a déclaré une porte-parole de Volkswagen aux Etats-Unis.

500.000 voitures au total

Volkswagen s'est engagé à dépenser plus de 25 milliards de dollars (un peu plus de 20,2 milliards d'euros) pour répondre aux réclamations des propriétaires, des organismes de régulation environnementale, des Etats américains ou encore de concessionnaires, explique Reuters. Les rachats de véhicules devraient se poursuivre jusqu'en 2019 pour représenter un nombre total de 500.000 voitures. Cela représente presque le quart des ventes totales de véhicules neufs en France en 2017.

Au 31 décembre dernier, VW avait déjà racheté 335.000 véhicules diesel: sur ce total, 13.000 ont été revendus et 28.000 détruits. La marque se serait engagée à racheter ou remettre aux normes 85% des véhicules, les autres, soit 75.000 véhicules, sont donc destinés à finir à la casse.
Julien Bonnet