BFM Business

Bientôt la fin des restrictions aux achats de voitures à Pékin et Shanghai?

Pour relancer l’économie, et la consommation, le gouvernement chinois a dévoilé ce mardi plusieurs pistes, dont certaines encouragent l’achat de véhicules.

Pour relancer l’économie, et la consommation, le gouvernement chinois a dévoilé ce mardi plusieurs pistes, dont certaines encouragent l’achat de véhicules. - GREG BAKER / AFP

Pour relancer l’économie, et la consommation, le gouvernement chinois a dévoilé ce mardi plusieurs pistes, dont certaines encouragent l’achat de véhicules.

Enrayer la baisse des ventes de véhicules, et plus largement relancer l’économie chinoise, c’est le but des pistes avancées ce mardi par Pékin. Parmi elles, la possibilité de lever les restrictions sur les achats de voitures dans de grandes villes comme Pékin et Shanghai.

Un système de loterie a été instauré dans ces mégalopoles depuis plusieurs années pour limiter le nombre de nouvelles immatriculations, et donc la pollution atmosphérique. Mais face à une économie en baisse, le gouvernement chinois pourrait "lever partiellement, voire d’annuler" ces interdictions.

Un marché automobile en berne depuis 2018

L'économie chinoise a connu au second trimestre son rythme de progression le plus faible depuis au moins 27 ans, à 6,2%. Le marché automobile chinois ne se porte pas bien. La Chine est devenue le plus grand marché automobile du monde, avec environ 2 millions de voitures neuves vendues chaque mois, et l'un de ceux dont la croissance est la plus rapide, conséquence de l'augmentation des revenus de la population et d'aides gouvernementales. Mais, pour la première fois depuis les années 1990, les ventes automobiles ont chuté l'an dernier, sur fond de ralentissement économique et de tensions commerciales avec les États-Unis.

Le marché automobile a ainsi une nouvelle fois reculé de 2,63% le mois dernier, tandis que les ventes de voitures électriques et hybrides rechargeables stagnent. Dans un communiqué publié sur son site internet, le gouvernement recommande aux autorités locales "d'encourager activement" l'achat de véhicules propres "lorsque les conditions le permettent".

La Chine accordait jusqu'à l'an dernier de fortes subventions à l'achat de véhicules électriques mais les a considérablement réduites pour obliger les constructeurs à se montrer plus innovants et concurrentiels sur ce segment en plein boom.

Une bonne nouvelle pour les constructeurs occidentaux ?

Ces mesures, si elles sont mis en place, devraient avoir des répercussions positives sur les constructeurs occidentaux, notamment allemands, qui pâtissent depuis l’année dernière du ralentissement chinois. Le gouvernement préconise par ailleurs de développer le marché de l'automobile d'occasion, encore peu étendu. Pour relancer la consommation, Pékin suggère également de développer l'économie nocturne, en encourageant restaurants et centres commerciaux à rester ouverts plus tard voire toute la nuit pour certains magasins de proximité.

Pauline Ducamp, avec AFP