BFM Alsace
Alsace

"Marre des odeurs": la grogne des habitants de Battenheim contre un élevage porcin

Dans le Haut-Rhin, des habitants de Battenheim subissent les odeurs nauséabondes d'un élevage illégal de porcs gascon.  La municipalité s'est lancée dans une bataille juridique contre l'éleveur.

"Stop aux odeurs de cochons nauséabondes". Les banderoles distillées à Battenheim, dans le Haut-Rhin, annoncent la couleur. Deux ans après l'installation d'un élevage de porcs gascon, la cohabitation avec les habitants n’est plus tenable. En cause, l’odeur qui se dégage de l'enclos.

"C’est une odeur… un mélange de boue, de déjections, et de nourriture plus ou moins chimique, assure Jeannine Keller, une habitante, à BFM Alsace. Et tout cela mélangé nous insupporte et nous incommode au point d’avoir des migraines."

L’élevage d’une trentaine de porcs s’est installé en juin 2020, à moins de 100 mètres des habitations. Une situation devenue insupportable au fil du temps pour les riverains.

Les cochons de l'élevage
Les cochons de l'élevage © BFM Alsace

Les voisins montent un collectif

"Avec les chaleurs qu’il y a eues cet été, c’était infernal, rapporte Daniel Muller, un habitant, membre du collectif 'Bien vivre à Battenheim'. On ne peut plus profiter de nos jardins, de nos terrasses. On est obligé de s’enfermer chez nous, on ne peut pas aérer car ça pue constamment."

Des problèmes qui impacteraient directement la vie professionnelle de Raffina Bisegna, assistante maternelle.

"Les enfants ne voulaient plus venir, affirme-t-elle. Le souci, c’est que je ne peux plus les sortir sur la terrasse car ça sent mauvais. Je ne peux pas aller à l'aire de jeux qui se trouve dans le bâtiment, car ça sent mauvais donc je devais m’éloigner pour que les enfants puissent sortir."

La situation n’a pas échappé à la municipalité. Le maire, Maurice Guth, s’est engagé depuis plusieurs mois maintenant dans une bataille juridique contre l’éleveur porcin. Dès 2021, un arrêté municipal a été pris à l’encontre de l’exploitation.

Un arrêté municipal contre l'exploitant en 2021

"Cet arrêté demandait au titulaire de cet élevage de le déplacer à plus de 100 mètres des habitations, et à plus de 35 mètres des cours d’eau, expose le maire. Ce monsieur a attaqué mon arrêté en annulation, mais il a perdu. Ensuite, il a essayé de le faire suspendre, il a été débouté."

Le propriétaire de la trentaine d’animaux a interjeté appel de cette dernière décision, précise le maire. Contacté par BFM Alsace, le propriétaire dément toute nuisance et indique laisser la décision dans les mains de la justice.

Adrien Beaujean avec Charlotte Lesage