BFM Alsace
Alsace

Élu cuisinier de l'année par le Gault&Millau, Olivier Nasti "heureux" d'œuvrer "pour que l'Alsace rayonne"

Le guide gastronomique Gault&Millau a dévoilé ce lundi soir le nom de ses lauréats. Le chef alsacien a été sacré "cuisinier de l'année".

"Je me suis dit un jour, j'aimerais pouvoir atteindre ce niveau". Ces mots sont ceux d'Olivier Nasti, chef alsacien élu cuisinier de l'année par le guide Gault & Millau ce lundi soir. Invité sur le plateau de Bonsoir l'Alsace ce jeudi, le chef se remémore les premiers souvenirs qu'il possède avec le prestigieux guide.

"Dans les années 1990, Gault & Millau avait un magazine. Ils étaient les premiers à mettre des petits textes sur les chefs et je m'empressais d'aller acheter ce magazine pour lire ce qu'il se passait dans les maisons et savoir ce que les grands chefs faisaient", confie ce dernier sur notre antenne.

"Naturellement, je me suis inspiré de ce qu'il se passait dans ces maisons", ajoute le chef alsacien sur notre antenne.

Ce dernier se dit "fier" de la "belle maison" qu'il a mis sur pied à Kaysersberg et de ce titre, acquis après de nombreux mois compliqués pour l'hôtellerie-restauration un peu partout en France, à la suite de la crise sanitaire.

Un rayonnement pour l'Alsace

Un titre, "qui représente un long travail" pour Olivier Nasti, mais également un honneur que ce dernier est ravi d'apporter à la région alsacienne. "Vous imaginez, être élu cuisinier de l'année ce n'est pas rien", confie le chef.

"Je suis content de travailler et d'œuvrer pour que l'Alsace rayonne au niveau national", poursuit Olivier Nasti au micro de BFM Alsace.

Si cette récompense permet un beau coup de projecteur sur la profession, Olivier Nasti espère également qu'elle apportera de nouveaux talents autour des fourneaux de son établissement, mais aussi de toutes les maisons alsaciennes.

"Je suis quelqu'un qui aime la cuisine, ses traditions et son côté populaire", explique ce dernier sur notre antenne. Olivier Nasti dit s'inspirer des souvenirs gustatifs et de famille pour les ramener dans ses plats, celui qui est reconnu comme un "chef-chasseur" évoque enfin l'importance qu'il porte à tous les produits qu'il utilise dans ses cuisines.

Alixan Lavorel