BFM Business

WhatsApp annonce avoir plus de 2 milliards d'utilisateurs dans le monde

BFM Tech

WhatsApp, l'application de messagerie chiffrée de Facebook, a annoncé compter désormais plus deux milliards d'utilisateurs à travers le monde. Le service s'est dit "déterminé" à protéger leurs communications privées.

WhatsApp a annoncé mercredi avoir plus de 2 milliards d'utilisateurs dans le monde. Dans un post de blog, le service de messagerie sécurisée souligne l'importance de protéger les conversations, les photos, les vidéos et autres données personnelles de ses usagers:

"Nous savons que plus nous nous connectons, plus nous devons protéger les données. Alors que nous passons de plus en plus de temps en ligne, la protection de nos conversations est plus importante que jamais".

Une messagerie vraiment sécurisée ? 

WhatsApp assure que chaque message envoyé est "sécurisé" par "un cryptage puissant" qu'il assimile à "un verrou numérique incassable" qui protège les informations des pirates et des criminels. Pourtant, le groupe avait annoncé en octobre dernier avoir déposé plainte contre NSO Group, une société israélienne spécialisée dans les logiciels d'espionnage accusée d'aider des gouvernements, du Moyen-Orient au Mexique, à épier des militants et des journalistes.

La messagerie avait admis quelques mois plus tôt, en mai, avoir été infectée par un logiciel espion donnant accès au contenu des smartphones. "Après des mois d'enquête, nous pouvons dire qui a mené cette attaque", avait alors déclaré Will Cathcart, le patron de WhatsApp, dans un éditorial publié dans un quotidien américain. 

Les pirates avaient exploité une faille de sécurité en insérant un logiciel malveillant dans des téléphones, simplement en appelant les usagers de l'application, utilisée alors par 1,5 milliard de personnes dans le monde. 

"Aujourd'hui, nous restons aussi déterminés que lorsque nous avons commencé, à aider à connecter le monde en privé et à protéger la communication personnelle de deux milliards d'utilisateurs partout dans le monde", souligne la messagerie dans son post de blog mercredi.

WhatsApp a été racheté en 2014 par le géant Facebook, régulièrement accusé de ne pas suffisamment protéger les données personnelles de ses utilisateurs.

P.D avec AFP