BFM Tech

Sandy : des milliers de sites internet à l'arrêt

Le datacenter de Bing, le moteur de recherche de Microsoft

Le datacenter de Bing, le moteur de recherche de Microsoft - -

Des milliers de sites Internet sont inaccessibles ce mardi, en raison des dégâts causés par l'ouragan Sandy qui a endommagé des datacenters.

Quand les datacenters sont endommagés, c'est le web qui trinque. Le trafic Internet et le fonctionnement de milliers de sites dans le monde étaient affectés mardi par les dégâts causés par le cyclone Sandy, qui a endommagé des datacenters ou les a privés de courant électrique, selon plusieurs sources du secteur.

Le centre du cyclone a touché lundi soir la côte est des Etats-Unis, provoquant des coupures d'électricité et des inondations majeures, dans une zone où quelque 150 datacenters sont basés entre les Etats de Virginie, du New Jersey et de New York, selon un décompte du site Datacentermap.

>> Et aussi : pour accéder aux dernières infos sur Sandy, suivez notre direct

Le Huffington Post indisponible

Les centres d'hébergement et de traitement des données informatiques - ou datacenters - sont des noeuds névralgiques où sont hébergés les serveurs renfermant les données stratégiques des entreprises, et où transitent les flux de données des opérateurs télécoms et des hébergeurs de contenus en ligne.

"Des milliers, voire des dizaines de milliers de sites Internet, de toute taille et partout dans le monde, sont indisponibles", a indiqué à l'AFP un responsable d'un opérateur européen, sous couvert d'anonymat.

Ainsi, le site français du Huffington Post affiche un message en anglais indiquant qu'en "raison de coupures de courant causées par le cyclone Sandy, notre site connaît des difficultés techniques". Le Huffington Post explique ainsi être par défaut contraint de publier ses informations sur sa page Facebook ou son compte Twitter (dont les serveurs ne sont pas touchés).

Des sites à forte audience, comme le site américain Gawker.com (actualité et people), la plateforme de chat Zopim ou encore le site spécialisé CafeMom, étaient également indisponibles. Plusieurs des sites en panne sont hébergés par un datacenter de l'hébergeur américain Datagram, situé à New York et qui a été touché par le cyclone.

Gouffres énergétiques

Selon un graphique transmis à l'AFP par un opérateur, qui analyse heure par heure l'activité d'un des principaux point d'échange de trafic Internet (hub) de la côte est des Etats-Unis, la zone a connu un gros pic de trafic lundi soir, les internautes allant à la recherche d'information sur Internet, avant de chuter plusieurs heures plus tard en raison des coupures de courant et de réseau Internet dues au cyclone.

Même si la plupart des datacenters ont basculé sur des générateurs de courant fonctionnant au carburant, ils pourraient très vite se retrouver à sec car les plus importants d'entre eux, véritables gouffres énergétiques, peuvent consommer à eux seuls l'électricité nécessaire à une ville de taille moyenne.

BFMTV avec AFP