BFM Tech

Primaire à droite: quel candidat est le plus technophile?

-

- - -

Les experts de 01net.com ont interviewé et étudié les programmes numériques des candidats à la primaire de la droite et du centre. Voici ceux qui maîtrisent le mieux le sujet.

Ce dimanche 20 novembre, les Français pourront voter pour le candidat qu'ils estiment le plus apte à représenter la droite et le centre dans l'élection présidentielle de 2017. Parmi les nombreux sujets abordés lors de cette campagne, le numérique a été relativement peu évoqué. Pourtant, la société est de plus en plus touchée par les évolutions technologiques et les nouveaux usages high-tech la transforment à grande vitesse. La rédaction de 01net.com a donc voulu déterminer lequel des candidats était le plus technophile.

Les journalistes ont analysé leurs programmes et leurs interventions en public pour appréhender leur volonté politique dans ce domaine. Ils les ont également tous contacté pour appréhender leur affinité avec le monde numérique, évaluer leur maîtrise des outils high-tech et les interroger sur leurs stratégies de communication sur le web.

Copé et Sarkozy en queue de peloton

Seuls deux n'ont pas voulu répondre: Jean-François Copé et Nicolas Sarkozy. Ces deux candidats ont d'ailleurs un programme particulièrement pauvre sur le sujet du numérique. Même si l'équipe de Nicolas Sarkozy maîtrise de façon redoutable la communication sur le web et les réseaux sociaux.

Confirmé, en revanche : Nathalie Kosciusko-Morizet est la candidate la plus technophile des Républicains. Elle fait preuve d'une grande maîtrise du sujet et d'une grande affinité avec le monde numérique. De plus, elle accorde une place majeure au numérique dans son programme.

Fillon et Juppé ont des programmes très complets

Sur le podium des politiciens "techno-compatibles", NKM est suivie de près par François Fillon et Alain Juppé. Le premier est un vrai passionné de high-tech et sait parfaitement de quoi il parle quand on lui pose des questions sur le monde numérique, son passé et son évolution. Il a, en outre, consacré un volet spécifique au sujet dans son programme, complet et bien structuré.

Alain Juppé, de son côté, n'est clairement pas un geek, mais il a réussi à bien s'entourer pour piloter sa campagne sur le web. Et surtout, son programme est l'un des plus riches sur le plan numérique.

Enfin, Bruno Le Maire et Jean-Frédéric Poisson s'intéressent aussi au numérique, mais ils ne se démarquent pas du trio de tête sur ce sujet. A vous de juger, maintenant !