BFM Tech

Pour Elon Musk, les humains doivent fusionner avec les machines… ou disparaître

-

- - Eric Piermont AFP

Selon le milliardaire, il faudrait inventer une interface neuronale permettant à notre cerveau de dialoguer avec les ordinateurs à haut débit. Sinon, nous risquons d'être largués.

Connu pour ses digressions futuristes, le milliardaire Elon Musk vient à nouveau de marquer les esprits au travers d'un discours tenu à l'occasion du World Government Summit de Dubai. Selon le patron de Tesla, la montée en puissance de l'intelligence artificielle risque d'éclipser les êtres humains dans tout un tas d'activités. Exemple: la conduite automobile avec l'arrivée des voitures autonomes. Pour éviter que les humains ne se retrouvent relégués à des tâches subalternes, il faudrait réussir à "fusionner l'intelligence biologique et l'intelligence numérique". En d'autres termes, il faudrait que le cerveau humain puisse se connecter directement aux machines, et notamment par l'intermédiaire d'un "cordon neuronal" ("Neural lace"), comme le relate TechCrunch.

Un tel dispositif permettrait, en particulier, de résoudre le problème de "bande passante" dans les interfaces homme-machine actuelles. Alors que les machines sont capables de communiquer à une vitesse de l'ordre de mille milliards de bits par seconde, l'utilisateur humain n'atteint que 10 bits par seconde, que ce soit par l'intermédiaire d'un écran tactile ou par un ensemble clavier-souris. "Une grande bande passante vers le cerveau permettrait d'atteindre une symbiose entre intelligence humaine et numérique et pourrait résoudre la perte de contrôle et la perte d'utilité [de l'homme]", explique Elon Musk, selon The Verge.

Une telle interface cerveau-machine ne demanderait pas forcément de grande intervention chirurgicale. Lors d'une précédente conférence qui s'est déroulée en 2016, le visionnaire avait déjà abordé cette problématique et estimé que l'on pourrait peut-être se servir du réseau sanguin qui irrigue d'ores et déjà tous nos neurones à haute vitesse. La manière dont une telle connexion pourrait se concrétiser reste évidemment un mystère.