BFM Tech

Plus petite, biométrique... à quoi ressemblera la future carte d’identité qui verra le jour d'ici 2021?

Cartes d'identité (image d'illustration)

Cartes d'identité (image d'illustration) - Jean-Pierre Muller - AFP

La France a jusqu'au 2 août 2021 pour se mettre en conformité avec un règlement européen et proposer à ses citoyens une carte d'identité biométrique petit format et avec une puce électronique.

Après le permis de conduire, c’est au tour de la carte nationale d’identité (CNI) française d’adopter le format carte bancaire avec une puce sans contact. Interrogé sur ce sujet par le sénateur Les Républicains Cyril Pellevat en juillet 2018, le ministre de l’Intérieur a répondu dans le Journal Officiel du Sénat que la France allait effectuer ce changement qui présente pour principal avantage de lutter efficacement contre la fraude aux papiers d’identité, a repéré le site Clubic. En Europe, plusieurs pays ont déjà adopté la carte d’identité biométrique petit format, comme l’Allemagne. Un chercheur en sécurité a d'ailleurs découvert qu'il était très simple de tromper les systèmes d'authentification pour manipuler les données. 

35be1075e1aff2393c35bc5bb8b55.png
35be1075e1aff2393c35bc5bb8b55.png © -

Un changement imposé par l'Union européenne 

La France ne fait en réalité que se mettre en conformité avec le règlement européen adopté le 20 juin 2019 par le Conseil de l'Union européenne et le Parlement européen, qui lui impose de commencer à distribuer des cartes d’identité biométriques au format carte de crédit et équipées d'une puce électronique d’ici août 2021. Dans la puce, seront stockées plusieurs informations sur le titulaire, notamment une photographie et deux empreintes digitales.

Les travaux de mise en oeuvre du règlement européen intégreront les réflexions menées par la direction de programme interministérielle mise en place en janvier 2018 par les ministres de l'intérieur, de la justice et le secrétaire d'État au numérique et dirigée par la haute fonctionnaire Valérie Péneau. Mais après près de deux ans de travail, il est pour l’instant difficile de connaître l’avancée des travaux menés par cette mission interministérielle.

La France a jusqu’au 2 août 2021 pour trouver une solution. Comme l’a remarqué le site internet spécialisé NextInpact, la Direction interministérielle du numérique (DINUM), en charge de la transformation numérique de l’Etat, a déjà dans sa feuille de route pour 2019-2021 la lourde tâche de permettre aux citoyens d’utiliser leur carte nationale d’identité biométrique dont on ne connaît pas les contours, pour s’identifier à différents services publics en ligne.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech