BFM Business

Moches les data centers ? Google les recouvre d’immenses fresques colorées

Le data center Google de Saint-Ghislain en Belgique.

Le data center Google de Saint-Ghislain en Belgique. - Google

Avec son Data Center Mural Project, Google veut décorer les hangars abritant ses serveurs. Un moyen de les rendre plus jolis, mais aussi de les faire remarquer par ceux qui les utilisent sans vraiment le savoir.

Un immense parallélépipède gris au milieu d’une zone industrielle : quoi de plus moche finalement qu’un data center? Pour remédier à cette esthétique peu agréable, Google a décidé de recouvrir ses hangars abritant nos données en ligne d’immenses fresques colorées.

La société de Moutain View (Californie) a ainsi commencé à peindre un premier data center dans l’Oklahoma (Etats-Unis) et un autre en Belgique. Ce Data Center Mural Project, tel qu’il est baptisé par l’entreprise, va ensuite s’étendre à deux autres installations : celles de Dublin en Irlande et Council Buffs dans l’Iowa.

Faire remarquer des data centers anonymes

"Parce que ces bâtiments ne sont généralement pas beaucoup regardés, les gens ne se rendent pas forcément compte que ce sont ces structures incroyables qui rendent la vie moderne possible", explique sur le site du projet Joe Kava, le vice-président de Google en charge des data centers.

On peut aussi y visionner toutes les étapes nécessaires à la création des fresques. Chacune d’entre elles est en effet réalisée par un artiste différent. Peut-être de quoi réconcilier les habitants et les zones industrielles à côté desquelles ils résident.