BFM Business

Les flammes, la fonctionnalité qui permet à Snapchat de survivre?

-

- - Cindy Ord / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Snapchat n'est pas mort. Et c'est en partie grâce à une fonctionnalité que ses concurrents ne lui ont pas encore volé: les flammes. Cet emoji illustre depuis combien de jours consécutifs deux utilisateurs se parlent sur l'application.

L'amitié se juge au nombre de flammes. L’application Snapchat traverse un mauvaise passe, en partie à cause de la concurrence acharnée que lui livre Instagram, rachetée par Facebook en 2012, qui a entrepris de copier ses principales fonctionnalités (stories, filtres...). En août, Snapchat a d’ailleurs perdu 3 millions d’utilisateurs. Mais il y a un détail que ses rivaux n'ont pas (encore) reproduit: les flammes. 

Sur Twitter, des dizaines de tweets font référence à cet emoji. “Qui pour des flammes?", “Personne ne veut faire les flammes avec moi sur Snap". Un emoji on ne peut plus classique mais qui symbolise beaucoup. Pour certains, ces flammes sont même la seule raison pour laquelle ils se rendent encore sur l’application.

Les flammes, quésaco? 

Leur première apparition remonte à 2015: Snapchat lance une mise à jour qui introduit des emojis apposés à côté du nom d'un ami. Un émoticône "bébé pour un utilisateur avec que l'on vient d'ajouter, un cœur jaune quand les deux personnes sont "meilleures amies" (avec qui elles échangent le plus)... et une flamme accompagnée d'un chiffre qui correspond au nombre de jours consécutifs pendant lesquels deux personnes se sont échangées des Snaps.

"Ce qui me fait rester sur Snapchat, c'est les flammes. J’échange quand même des photos avec des amis mais j’y vais de moins en moins depuis les dernières mises à jour", détaille David, 20 ans. "Mon record, c'est 873 actuellement."

Snapchat est conscient de l'importance des flammes

Mais à quoi ça sert? "Pour moi, les flammes c'est pour voir combien de temps tient notre amitié", explique Julie, en 6ème dans un collège en région parisienne. Seulement, il faut de la persévérance car il suffit d'un oubli en l'espace de 24 heures pour que tout disparaisse. 

Snapchat semble conscient du potentiel de cette fonctionnalité qui contribuerait à le maintenir à flot. À tel point que le réseau social rend parfois les flammes à ceux qui les ont perdues. Sur YouTube, les vidéos qui expliquent comment les récupérer cumulent des centaines de milliers de vues

Si trois ans après leur lancement les flammes rencontrent toujours du succès, la mode pourrait bien s'essouffler. Car les Snaps envoyés uniquement pour maintenir les flammes "sont généralement des photos sans intérêt", observe David. Il n'y aurait quasiment plus aucun échange.

Depuis la refonte controversée de l'application annoncée fin 2017, qui a même fait l'objet d'une pétition, Snapchat n'arrive pas à remonter la pente. Le réseau social a pourtant essayé de rectifier le tir à coup de mises à jour mais rien n'y fait. Au troisième trimestre 2018, Snapchat comptabilisait 186 millions d'utilisateurs quotidiens. Cet été, Instagram a dépassé le milliard d'utilisateurs mensuels.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech