BFM Tech

Kanye West surpris en train de pirater un logiciel

Kanye West lors d'un concert à Las Vegas en septembre 2015.

Kanye West lors d'un concert à Las Vegas en septembre 2015. - KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Alors qu’il demande expressément à ses fans d’acheter son dernier album plutôt que de le pirater, Kanye West a publié une capture d’écran de son navigateur où l’on aperçoit un onglet ouvert sur un site de piratage. Cela n’a pas manqué de faire réagir Twitter, même parmi les artistes proches de lui.

Kanye West pris la main dans le sac. Sur Twitter, le rappeur a publié une capture d’écran de YouTube ouverte sur une chanson de son camarade Sufjan Stevens.

Regardez bien : Kanye West n’a pas fait attention aux onglets ouverts dans son navigateur, parmi lesquels figure une page du fameux site The Pirate Bay contenant des torrents vers le logiciel d'édition musicale Serum, développé par la société Xfer Records. L’ironie vient du fait que ce détail a été remarqué par son acolyte Deadmau5, qui l’a tout simplement étrillé dans une réponse sur Twitter.

Deux artistes qui se connaissent pourtant bien

Deadmau5 l'a mauvaise, et on le comprend. Il était en effet présent aux côtés de Kanye West en mars 2015 pour le show de présentation de Tidal. Ce service de streaming racheté par Jay-Z est d’ailleurs la seule plateforme sur laquelle est disponible The Life Of Pablo, le dernier album de Kanye West.

Le 30 mars 2015, l'artiste masqué Deadmau5 (à gauche) était aux côtés de Kanye West (au centre) pour le lancement du service de streaming Tidal.
Le 30 mars 2015, l'artiste masqué Deadmau5 (à gauche) était aux côtés de Kanye West (au centre) pour le lancement du service de streaming Tidal. © Jamie McCarthy / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Depuis la sortie du disque, le 14 février dernier, son auteur appelle ses fans à ne pas le pirater et à l’acheter sur Tidal afin de le soutenir financièrement. Kanye West avait en effet demandé publiquement l’aide des milliardaires de la Silicon Valley, justifiant cette démarche par une dette personnelle de 53 millions de dollars.

Cela n’avait pas empêché que son disque soit massivement piraté. Un site spécialisé avait ainsi estimé que 500.000 copies illégales avaient été téléchargées, seulement 24 heures après la sortie de l'album.

Ce qui a évidemment fortement déplu à West, qui avait alors indiqué qu'il souhaitait attaquer The Pirate Bay en justice. Pas à une contradiction près, le rappeur semble donc s’adonner également au piratage, y compris sur un site qu'il exècre, malgré ses déclarations publiques. Même pour un logiciel à seulement 189 dollars...