BFM Business

Gaza: le Hamas lance un appel aux dons en bitcoins

Le drapeau du Hamas, image d'illustration.

Le drapeau du Hamas, image d'illustration. - ADEM ALTAN / AFP

Pour le Hamas, le bitcoin est l’ultime moyen de contourner les sanctions internationales. L'organisation palestinienne invite ses soutiens à lui transférer des fonds via une plateforme d'échange de cryptomonnaies.

Le bitcoin à vocation à contourner le système bancaire et le Hamas souhaite en profiter. La branche militaire de l'organisation palestinienne lance un appel de fonds à ses sympathisants à travers le monde. Cet demande s'est faite via un canal Telegram, une application de messagerie chiffrée. Pour renflouer ses caisses, le groupement s'en remet aux transferts de fonds réalisés via le bitcoin, la plus connue des cryptomonnaies, rapporte Forbes

Depuis plusieurs mois déjà, le Hamas se trouve asphyxié financièrement. Il fait face au blocus israélien, imposé depuis plus de dix ans autour de la bande de Gaza, mais aussi à la pression des Etats-Unis et de l'Union européenne, qui placent à ce jour le mouvement sur la liste des organisations terroristes.

A cela s'ajoutent plusieurs éléments de contexte, dont un refus récent de la part de l’Autorité palestinienne, présidée par Mahmoud Abbas, de régler le salaire de dizaines de milliers de fonctionnaires dans la bande de Gaza.

Un butin encore faible

Par ailleurs, les méthodes de financement utilisées jusqu'alors ont été mises à mal par les services de sécurité israéliens. En novembre dernier, un émissaire qatari a fait transiter 15 millions de dollars (12 millions d'euros) dans ses valises pour venir apporter de l'argent frais dans la bande de Gaza, comme le rapportait Le Figaro

-
- © -

"Pour un groupe dont les banques, et PayPal, ne veulent pas, les transferts de fonds en bitcoins sont un moyen de récupérer de l'argent sans que personne ne puisse bloquer le virement", estime Quentin de Beauchesne, de la communauté spécialisée CryptoFR. "Au Venezuela, par exemple, le bitcoin est actuellement un moyen de récupérer et d'envoyer rapidement de l'argent à ses proches, tout en utilisant une monnaie au cours beaucoup moins votatil que celui du bolivar (la monnaie nationale, ndlr.)", complète-t-il.

Pour l'heure, l'appel au don ne fait pas vraiment recette. Le portefeuille en ligne mentionné par le Hamas a vu affluer environ 2500 dollars (2200 euros), la plupart des sommes versées étant inférieures à 100 dollars soit l'équivalent (90 euros).

En agissant de la sorte, l'organisation s'offre surtout une once de modernité à moindre prix. Pour rappel, et selon les estimations des services de renseignements israéliens, le budget militaire annuel du Hamas avoisine les 250 millions de dollars.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech