BFM Business

Faille Facebook: les applications tierces comme Instagram ou Tinder ont-elles pu aussi être piratées?

Dans le cadre de son enquête sur la faille de sécurité qui a affecté 50 millions de profils, Facebook n'a pas encore trouvé d'éléments permettant de déterminer un accès des pirates aux applications tierces, telles que Spotify, Tinder ou encore Instagram.

Après le dévoilement d’une importante faille de sécurité, Facebook avance dans son enquête pas à pas. D’après le réseau social, rien ne permet encore de prouver que les pirates ayant pris le contrôle de 50 millions de profils aient pu également mettre la main sur les comptes des applications tierces, telles que Spotify, Instagram ou encore Tinder. 

"Nous avons maintenant analysé nos données concernant les applications tierces installées ou utilisées pendant l'attaque (...) Cette enquête n'a jusqu'à présent fait émerger aucune preuve que les pirates ont accédé à la moindre 'app' utilisant l'identification ('login') Facebook", a écrit dans un communiqué Guy Rosen, responsable du dossier chez Facebook, en présentant une nouvelle fois ses excuses.

Révélée le 28 septembre, la faille de sécurité a permis à des pirates d'obtenir des clés d’identification à travers le système de "tokens" de Facebook. Sans précédent, elle autorise les pirates à prendre le contrôle total du compte, et à accéder à un large spectre de données personnelles, des messages privés échangés aux photos postées, en passant par les pages aimées ou encore à la liste d’amis. Les personnes concernées par la faille ont reçu un message de la part du réseau social et sont vues déconnectées automatiquement.

Facebook cherche encore l'origine de cette faille béante ainsi que la répartition géographique des comptes concernés. L’autorité de protection des données irlandaise estime que les Européens représenteraient moins de 10% des 50 millions de comptes touchés en tout. Sur l'ensemble des 50 millions de profils touchés, "des comptes français sont concernés" a affirmé ce dimanche Mounir Mahjoubi, le secrétaire d'Etat chargé du numérique. La mise au point de Facebook survient alors même qu'Instagram, l'une de ses applications tierces phare, a subi une panne mondiale pendant près d'une heure.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech