BFM Tech

Facebook reconnaît une nouvelle fuite de données personnelles

Le réseau social compte plus de deux milliards d'utilisateurs dans le monde.

Le réseau social compte plus de deux milliards d'utilisateurs dans le monde. - AFP

Le réseau social indique que près de 5000 développeurs d'applications ont pu continuer à recevoir des données personnelles au-delà du délai prévu. La faille a depuis été résorbée.

Elles étaient partagées bien au-delà du délai initialement prévu. Facebook a résorbé une faille sur son réseau, qui laissait des données personnelles indûment fuiter auprès de développeurs d'applications tierces. La plateforme prévoit en temps normal que les développeurs n'aient plus accès aux données d'un utilisateur si ce dernier n'utilise plus leur application 90 jours durant. Ces dernières continuaient néanmoins à être partagées.

5000 développeurs concernés

Facebook, qui compte plus de deux milliards d'utilisateurs dans le monde, ne donne aucune estimation du nombre de personnes concernées, ni de la façon dont elles pourront être tenues informées de la collecte de leurs données. Le réseau évalue néanmoins à 5000 le nombre de développeurs ayant pu collecter des données personnelles au-delà du délai réglementaire.

Parmi les informations récoltées, l'email, la date de naissance, la localisation, la liste d'amis ou encore le genre d’une personne. "Par exemple, cela pouvait arriver si quelqu'un utilisait une application de fitness pour inviter des amis de sa ville à une séance d'entraînement, mais que nous ne détections pas que certains de ses amis étaient inactifs depuis de nombreux mois", note Facebook dans un article posté sur son site officiel.

Facebook assure continuer à enquêter sur le problème, sans avoir jusqu'à présenté trouvé de preuve d'une utilisation à mauvais escient des données collectées par erreur. Pour rappel, les fuites de données personnelles ont déjà coûté cher à Facebook. L'affaire Cambridge Analytica a valu au réseau social une amende record de cinq milliards de dollars, infligée par la FCC, la Commission fédérale des communications américaine.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo_?s=09 Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech