BFM Tech

Elon Musk, le patron de Tesla, pense que nous vivons dans une simulation informatique

-

- - Capture YouTube

Selon l'homme d'affaires, il arrivera un moment où l'on ne pourra plus faire la différence entre la réalité et la réalité virtuelle. C'est la conséquence logique d'une civilisation qui progresse.

Et si la vie n'était pas vraiment ce qu'elle semble être? A l'occasion d'une conférence high tech, Elon Musk, le patron de Tesla et Space X, a de nouveau livré l'une de ses répliques philosophiques dont il s'est fait une spécialité.

En réponse à une question du public, il a estimé que notre monde était très probablement une simulation informatique. Et son argument repose principalement sur le progrès technologique en matière de réalité virtuelle. "Il y a 40 ans, nous avions Pong, deux traits et un point. Aujourd'hui, nous avons des millions de personnes qui jouent dans des simulations 3D photoréalistes. En supposant que la technologie va continuer à s'améliorer, il arrivera un moment où l'on ne pourra plus faire de différence entre ces jeux et la réalité (…) Ces jeux pourront se jouer sur des milliards d'ordinateurs.", explique-t-il, avant d'en déduire par un raccourci qui semble un peu acrobatique que "Par conséquent, la probabilité que nous ne soyons pas dans une simulation est seulement de un sur quelques milliards", explique-t-il, calmement.

En fait, Elon Musk n'est pas le premier à penser cela. Comme le rappelle Motherboard, l'hypothèse que notre monde ne soit qu'une simulation informatique a déjà été formulée en 2003 par le philosophe britannique Nicholas Bostrom.

Cette théorie ne doit être confondue avec l'idée du film Matrix, où des machines asservissent l'humanité réelle en la plongeant dans un autre monde simulé. Dans l'hypothèse de Nicholas Bostrom, le monde et l'humanité tels que nous les percevons n'existent pas. Tout n'est qu'un énorme jeu vidéo. "Nous devons espérer que c'est vrai, car inversement cela voudrait dire que la civilisation n'avancerait plus. En somme, soit nous pouvons créer des simulations parfaites, soit notre civilisation cessera d'exister", renchérit Elon Musk, bien décidé à nous embrouiller totalement.

En 2014, le brillant homme d'affaires avait déjà fait parler de lui au sujet de l'intelligence artificielle. Il pense que cette technologie pourrait, à terme, signifier l'anéantissement de l'humanité, selon un scénario à la Terminator. En même temps, si nous vivons dans une simulation informatique, ce danger n'est plus vraiment un danger. C'est le bon côté des choses. Il suffira juste de commencer une nouvelle partie. 

Gilbert Kallenborn