BFM Business

Données privées : un vice-président de Facebook emprisonné au Brésil

-

- - AFP

Au Brésil, un dirigeant de Facebook a été placé en détention après avoir refusé de communiquer certaines informations autour de l'application WhatsApp.

Diego Dzodan, vice-président de Facebook pour l'Amérique Latine, a été arrêté ce mardi à l'aéroport de Sao Paulo et placé en détention au siège de la police fédérale. Les autorités locales lui reprochent d'avoir refusé de leur fournir des informations concernant des utilisateurs de l'application WhatsApp - propriété de Facebook.

Officiellement, la police brésilienne a besoin d'un accès à des conversations privées, dans le cadre d'une enquête sur le crime organisé et le trafic de drogue. C'est à la suite du refus de Facebook de collaborer au travail des forces de l'ordre que le mandat d'arrêt a été émis par un juge brésilien.

Ce n'est pas la première fois que WhatsApp est en conflit avec les autorités brésiliennes. En décembre dernier, un juge de Sao Paulo avait fait suspendre l'application dans tout le pays, toujours pour les mêmes raisons. Une décision qui avait suscité un tollé dans le pays et provoqué la colère de Mark Zuckerberg. Elle avait été suspendue par un autre juge, 12 heures après sa mise en application.