Tech&Co
Vie numérique

Coronavirus: la Nintendo Switch et les AirPods bientôt en rupture de stock?

Tech & Co
La propagation du virus en Chine entraîne la paralysie de l’économie locale, ainsi que la fermeture de nombreuses usines travaillant avec les géants des nouvelles technologies.

Combien de temps durera l’épidémie de coronavirus? En plus d’animer les débats entre les infectiologues du monde entier, cette question s’étend désormais à l’économie mondiale. Et le virus pourrait bientôt concerner les produits high tech les plus populaires, en raison d’un nombre grandissant d’usines à l’arrêt. Certains pourraient ainsi se retrouver en rupture de stock dans les prochaines semaines. La reprise de la production est étroitement liée à la date du pic de l’épidémie, qui pourrait intervenir entre la fin du mois de février et le printemps, selon les différentes estimations.

Les AirPods menacés

D’après le média japonais Nikkei, les AirPods pourraient être les premiers produits Apple à être victimes du virus. En 2019, les écouteurs sans fil se sont écoulés à 60 millions d’exemplaires dans le monde, dépassant toutes les prévisions. Mais alors que la firme en avait commandé 45 millions à ses partenaires chinois pour ce début d’année 2020, les stocks seraient en train de s’amenuiser. D’après une source citée par Nikkei, la plupart des produits livrés sont désormais réservés aux Apple Store, ainsi qu’au site officiel de la marque, aux dépens des autres distributeurs. 

“A cause de la propagation du virus, aucune paire d’AirPods n’a été expédiée depuis deux semaines. Tous les distributeurs qui vendent les produits d’Apple espèrent une remise en service des chaînes de production la semaine prochaine” explique un professionnel du secteur. 

Faute d’évolution favorable de la situation sanitaire, les délais de livraison des AirPods pourraient dangereusement s’allonger. Bien qu’ils ne soient pas concernés à court-terme, les iPhone sont également victimes d’une baisse de production. La question des stocks pourrait se poser si l’épidémie venait à durer plusieurs semaines supplémentaires.

Nintendo Switch: les délais s’allongent

Ce 6 février, Nintendo Japon a pris les devants en publiant un communiqué de presse annonçant des retards de production et d’expédition pour la Nintendo Switch, sa dernière console en date, ainsi que pour ses principaux accessoires. Pour l’heure, aucune annonce n’a été faite du côté de la filiale française de Nintendo.

Si la situation venait à s’aggraver, d’autres consoles pourraient être concernées, à commencer par la PS5 et la Xbox Series X, toutes deux attendues pour la fin d’année 2020. Selon une analyse de la banque d’investissement américaine Jefferies, des arrêts de production excédant un mois pourraient, à terme, aboutir à un report de la sortie de ces consoles de salon. Si Sony et Microsoft venaient à maintenir une commercialisation avant les fêtes de Noël, les stocks pourraient être d’autant plus limités.

A plus court-terme, d’autres entreprises des nouvelles technologies pourraient être touchées, à l’image de Samsung qui dévoilera ses nouveaux smartphones ce 11 février. A ce jour, le sud-coréen ne possède plus d’usine d’assemblage de smartphones en Chine. Mais certains composants essentiels (cartes mémoire, écrans, processeurs) restent fabriqués dans le pays. Ce qui pourrait, à terme, avoir un effet sur la production de ses appareils.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech