BFM Tech

Ces outils de communication chiffrée utilisés par Daesh

-

- - -

Téléphonie chiffrée, chat sécurisé… Les djihadistes utilisent les mêmes outils de communication que les cybercriminels ou les défenseurs des libertés citoyennes. Ils disposeraient même d’une cellule de support technique opérationnelle 24h/24 et 7j/7.

Les technologies de l’information mises au service du terrorisme islamique? C’est, semble-t-il, la triste réalité, si l’on croit les analyses récentes de certains experts du contre-terrorisme. Interrogé par NBC News, Aaron F. Brantly, un membre du Combating Terrorism Center (CTC), un centre de recherche affilié à l'armée américaine, révèle que Daesh dispose désormais d'un service de support informatique composé de cinq ou six experts techniques répartis à travers le globe et disponible 24h/24 et 7j/7. Le but de ce "Jihadi Help Desk": former les combattants dans les technologies de l’information, les aider à choisir et à utiliser les outils de communications chiffrées.

Test et classement de logiciels

Selon The Wall Street Journal, les cadres de Daesh ont soigneusement testé les outils de chiffrement disponibles sur le marché et classé par niveau de sécurité (non sécurisé, moyennement sécurisé, sécurisé, très sécurisé). Ce classement a été diffusé en janvier dernier aux combattants. Parmi les outils jugés les plus sécurisés figurent des logiciels tels que Silent Circle, RedPhone, Signal, OSTel, ChatSecure, Wickr, Threema, Surespot ou Telegram. Des outils pour la plupart gratuits et disponibles librement. Ce sont les mêmes que ceux utilisés par les cybercriminels ou les défenseurs des libertés citoyennes.

Pour plus de détails techniques sur les outils de chiffrement utilisés par Daesh, rendez-vous sur 01net.com.

Gilbert Kallenborn