BFM Business

Attestation de déplacement: le prix des imprimantes s'est envolé en quelques jours

(image d'illustration)

(image d'illustration) - Epson

Selon les relevés de l'UFC-Que Choisir, le prix des imprimantes a augmenté de 13% en moyenne ces dernières semaines. Les marchands profitent du regain d'intérêt des Français pour ce produit, depuis qu'il est obligatoire de fournir une attestation papier pour sortir pendant le confinement.

Depuis le mardi 17 mars à midi, les Français n’ont plus le droit de sortir de chez eux sans une attestation justifiant le motif de leur déplacement. Quelques motifs de sortie sont acceptés, à l’instar des trajets pour se rendre au travail ou pour aller faire des courses. Le fameux papier à présenter aux policiers en cas de contrôle peut être imprimé depuis le site du ministère, ou recopié à la main pour ceux qui ne possèdent pas d'imprimante. 

Avec une attestation à fournir pour chacun de ses déplacements, l'écriture manuelle peut se révéler fastidieuse. Les Français sont donc nombreux à vouloir investir dans une imprimante, également devenue indispensable pour les devoirs des enfants, depuis la fermeture des établissements scolaires, le 16 mars. 

Hausse de 13% en moyenne 

Mais les marchands profitent de la situation. Le prix des imprimantes a augmenté de 13% en moyenne, selon les relevés de l'Observatoire de la consommation de l’UFC-Que Choisir. Il s'agit d'une augmentation des prix généralisée et non pas d’une hausse pouvant s’expliquer par une disparition de modèles d’entrée de gamme, selon le magazine.

Car le prix des imprimantes sont d’ordinaire plutôt stables. Ainsi, depuis le début de l’année et jusqu’à la veille du confinement, l’évolution moyenne des prix n’avait jamais dépassé 2 % ou 3 % en une semaine.

imprimante confinement prix
imprimante confinement prix © UFC-Que Choisir

Signe que les Français recherchent de plus en plus ce produit, l’UFC-Que Choisir révèle aussi que le nombre de références d’imprimantes disponibles sur les sites marchands a baissé de 42% par rapport à la veille du confinement. 

L'UFC-Que Choisir conseille donc de repousser son achat. Si celui-ci s’avère essentiel, mieux vaut bien comparer les prix sur tous les sites et éviter les vendeurs tiers des places de marché telles que celles d'Amazon ou de la Fnac, pour privilégier les produits portant la mention “vendu et expédié” par ces entreprises. Selon l'organisme de défense des consommateurs, ce sont en effet les vendeurs tiers qui profitent le plus de cette période pour augmenter leurs prix. 

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech