BFM Tech

Animal Crossing: Nintendo réprimande ceux qui se servent du jeu pour gagner de l'argent

5e6/fa31854db180903c9a142dac1e8d3

5e6/fa31854db180903c9a142dac1e8d3 - BFMTV.com

Des joueurs vendent des personnages très recherchés jusqu'à 70 euros. Ce qui est contraire au règlement de Nintendo en matière de monétisation.

Certains n’hésitent pas à se servir d'Animal Crossing pour gagner de l’argent, relate le média spécialisé Kotaku. Dans le jeu de Nintendo, il faut s'occuper d’une île où vivent des personnages. Le joueur a la possibilité de les faire partir et à ce moment-là, un invité peut venir proposer à l’expulsé de s’installer sur son île. Des joueurs ont trouvé le moyen d’en tirer profit: ils font payer jusqu’à 70 euros le déménagement de créatures très recherchées. 

Mais ce manège va à l’encontre des règles édictées par Nintendo en matière de monétisation. L’éditeur du jeu permet de gagner de l’argent en monétisant des vidéos diffusées sur des plateformes comme YouTube ou Twitch. Mais pas de vendre des objets ou des personnages contre de la monnaie du “vrai monde”. 

Il est par contre possible de le faire en échange de clochettes, la monnaie virtuelle du jeu, ou de tickets Miles Nook, qui permettent de voyager sur une autre île. C’est le cas sur Nookazon, l’Amazon d’Animal Crossing ou encore sur Turnip Exchange, un équivalent de Le Bon Coin

Le dernier opus d’Animal Crossing, sorti au début du confinement, a remporté un tel succès qu’il a déjà battu les ventes des précédents épisodes. Il a permis aux joueurs de s’évader dans un univers fantastique où la vie est rythmée par des activités simples comme la cueillette de fruits, la collecte de coquillages ou la pêche. Mais aussi par le trading de navets et l'organisation de manifestations virtuelles, pour plus de piment. 

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech