BFM Tech

Anonymous : un site de propagande de Daesh remplacé par... une pub pour du Prozac

-

- - -

Un groupe se revendiquant d’Anonymous a piraté l’un des sites de Daesh... et l'a remplacé par une page proposant de se rendre sur un site spécialisé dans les tranquillisants.

L’action n’aura certainement pas beaucoup d’impact sur Daesh, mais a au moins le mérite de faire sourire. Le groupe de hacktivistes Ghost Sec, affilié aux Anonymous, a réussi à pirater un site de propagande islamiste, remplaçant sa page d’accueil par une publicité pour du Prozac. Titre de la page ainsi "défacée": "trop de Daesh".

Comme le rapporte l’International Business Times, l’opération affichait le message suivant : "Devenez plus calmes. Trop de gens sont sur ce truc de Daesh. Fixez cette belle publicité pour que nous puissions améliorer nos infrastructures et vous proposer du contenu lié à Daesh que vous attendez avec impatience".

-
- © -

Des sites accessibles seulement sur le darkweb

Sous le message s’affiche un bandeau publicitaire menant vers le site CoinRx sur lequel on peut acheter tranquillisants, antidépresseurs ou Viagra, le tout grâce à des bitcoins. Ce site est bien entendu accessible sans ordonnance, mais pour cela il faudra passer par le navigateur du logiciel Tor, permettant de consulter les sites du darkweb.

C’est dans cet espace à l’abri des moteurs de recherche et des navigateurs traditionnels que se cachait également le site Isdarat, victime de l’opération des Anonymous. Il fait partie des centaines de sites attaqués par ces derniers suite aux attentats du 13 novembre dernier survenus à Paris.

D’après l’International Business Times, plusieurs analystes du contre-terrorisme estiment que Daesh se tourne depuis quelques jours vers le darkweb pour justement échapper aux hacktivistes. Mais dans un récent billet publié sur son blog, l’expert en sécurité Scot Terban a montré que ces sites de propagande étaient très mal sécurisés et permettaient également de remonter facilement à leurs instigateurs.

Jean-Sébastien Zanchi