BFM Tech

Uber a un nouveau concurrent... interdit aux hommes

-

- - CC, plantronicsgermany (Flickr)

A Boston, un nouveau service de VTC sera lancé dans les prochains jours. Il sera uniquement destiné aux femmes.

Malgré la sélection de ses chauffeurs - des hommes dans leur grande majorité, Uber ne parvient pas à rassurer une partie de sa clientèle féminine. Entre le récent débat sur le nombre d'agressions sexuelles recensées par l'entreprise américaine ou le harcèlement auquel font face certaines utilisatrices, l'image des entreprises de VTC s'est quelque peu écornée. A Boston, un couple d'entrepreneurs est sur le point de lancer un nouveau concurrent d'Uber, et qui tourne définitivement le dos aux hommes.

Sous le nom - provisoire - de Chariot for Women, le service devrait voir le jour dès le 19 avril prochain. Au volant, on ne retrouvera que des femmes n'ayant aucun antécédent judiciaire et dont le passé aura été vérifié par Safer Places, une compagnie spécialisée dans le domaine. Du côté des clients, les femmes et les enfants de moins de 13 ans (filles ou garçons) auront le droit de prendre place à bord. 

"Pas égaux face au danger"

Michael Pelletz, cofondateur, est lui-même un ancien chauffeur Uber. Sur son site, il raconte avoir craint pour sa vie après une expérience malheureuse avec un client. L'idée est donc autant de protéger le chauffeur que l'usager. "Nous faisons cela parce que les femmes et les hommes, chauffeurs ou passagers, ne sont pas égaux face à un danger" explique-t-il à TechCrunch. "En huit mois de service chez Uber, je n'ai pas eu le moindre retour négatif de la part d'un homme" insiste-t-il.

Mais un premier obstacle pourrait se trouver sur la route de Chariot for Women. En refusant de servir des hommes, l'entreprise pourrait être accusée de discrimination. Pour défendre son idée, Pelletz affirme être prêt à aller jusqu'à la Cour suprême des États-Unis. Par ailleurs, il ajoute que tout individu "qui s'identifie comme femme" pourra faire partie de l'aventure, en temps que client ou conducteur.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech