BFM Business

Samsung Onyx: nous avons testé l’écran de cinéma qui se passe de projecteur

-

- - Samsung

En partenariat avec Pathé, Samsung équipe la première salle française de son écran de cinéma Led. BFM Tech a pu assister à la première séance bénéficiant de cette technologie.

C’est le début de la fin d’une histoire de 120 ans. En équipant sa première salle d’un écran Onyx, le cinéma Pathé Beaugrenelle (Paris 15e) entame la très lente disparition des projecteurs. Si les dizaines de spectateurs de la salle 8 se trouveront toujours face à un grand écran, ils auront désormais droit à un écran Led, bénéficiant d’une technologie voisine de celles de nos TV de salon. BFM Tech a pu assister à la première séance française, qui se tenait ce 22 février.

-
- © Samsung

Un taux de contraste proche de l’infini

Parmi les nombreux avantages mis en avant par Samsung et Pathé figure l’amélioration du niveau de contraste de l’image, notamment grâce à l’absence de rétroéclairage. Afin de démontrer cette qualité, les deux entreprises ont opté pour le film Le Chant du loup, qui se déroule en milieu marin, dans des environnements peu lumineux. En partie grâce à une définition 4K, la qualité d’image est au rendez-vous. Elle profite notamment de la technologie HDR, qui élargit la plage dynamique et apporte davantage de détails dans les zones les plus sombres.

Dans des conditions idéales - le spectateur assis à bonne distance et au milieu de la salle - l’écran Onyx fait sensiblement progresser l’expérience, sans pour autant la révolutionner. En revanche, l'excellent contraste permet d’obtenir de bons angles de vision. Les retardataires, placés sur les côtés, devraient en être les premiers bénéficiaires.

Pour les exploitants, il faut repenser l’ensemble du système sonore, qui ne peut désormais plus se placer derrière la toile blanche. Afin que le son semble toujours provenir de l’écran, Pathé a placé des enceintes sur-mesure le long de ses bordures. L’évolution est bien maîtrisée et ne déstabilise pas le spectateur - l’immersion sonore est au contraire excellente. La qualité du son devra toutefois être évaluée au cas par cas, selon l’architecture des différentes salles et le choix du prestataire.

-
- © Samsung

Une aubaine pour les films en 3D?

L’autre grande qualité de l’écran Onyx est son niveau de luminosité, qui peut en théorie grimper à 500 cd/m², mais qui est paramétré à 300 cd/m². D’après Samsung, l’écran LED fait bien mieux que les technologies de projection actuelles, qui oscillent aux alentours des 50 cd/m². Cette meilleure luminosité pourrait surtout profiter aux films en 3D, que la projection et l’équipement nécessaire rendent bien trop sombres à l’heure actuelle. Malheureusement, aucun contenu de ce type n’a pu être présenté pour l’heure.

Le déploiement de ces écrans Onyx est a priori sans conséquence financière pour le spectateur: Pathé précise que les billets seront vendus au même tarif. Il faudra compter 3 euros supplémentaires pour une séance 3D. Un surcoût proche de ce qui est déjà pratiqué. Si l’écran de cinéma LED est convaincant, il ne bénéficiera pour le moment qu’à une poignée de chanceux. Après Beaugrenelle, le Pathé Bellecour (Lyon) profitera d’un écran Onyx dès le mois de mars. Les investissements - dont les montants n’ont pas été communiqués - se feront sur de longues années. Les projecteurs ont encore un peu de service devant eux.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech