BFM Tech

Monter des meubles Ikea: plus dur pour un robot que pour un humain

-

- - -

Une équipe de chercheurs s’est donnée comme but de faire apprendre à un robot l’assemblage de meubles en kit. Une tâche compliquée. Sur la vidéo qu'ils ont mise en ligne, on voit leur machine peiner à insérer une cheville de bois dans une planche.

Les robots commencent à envahir notre quotidien. Mais il y a un domaine dans lequel ils ne vont pas poser leurs pinces métalliques de sitôt: l’assemblage de meubles Ikea. Cette tâche, souvent réalisée en plein stress un dimanche après-midi, peut nous sembler assez banale. Pour un robot, en revanche, c’est très difficile. Pour comparaison, se poser sur la comète Tchouri semble presque un jeu d’enfant.

En général, les robots nous sont largement supérieurs quand il faut faire des gestes précis, répétés et programmés à l’avance, comme sur une chaîne de montage automobile. Mais quand il s’agit de détecter des pièces jamais vues auparavant et de trouver une manière pour les assembler ensemble, il n’y a plus personne.

Un jour, peut-être ?

Une équipe de chercheurs de Singapour s’est lancé comme défi de faire apprendre à un robot l’assemblage d’une chaise Ikea. Et ils viennent de passer un premier cap : l’insertion d’une cheville en bois dans un trou d’une petite planche. Ils ont mis en ligne une vidéo qui démontre l’exploit (voir ci-dessous).

Bon, on vous prévient tout de suite, la dextérité de la machine est encore très limitée. Et encore, l’expérience a été faite dans des conditions idéales. Le robot est placé dans une salle très lumineuse avec des pièces posées bien en évidence sur une table claire. On est donc loin des conditions réelles, où toutes les pièces se retrouvent éparpillées sur une moquette maronnasse, voire en dessous du canapé, avec des enfants qui marchent dessus et un conjoint qui vous traite d’incapable. Mais c’est déjà un début.

Source :

MIT Technology Review

Gilbert Kallenborn