BFM Business

La génération Pokémon ressort les vieilles Game Boy

De vieux modèles de Gameboy Color.

De vieux modèles de Gameboy Color. - Chad Elliott - Flickr - CC Commons

Grâce au phénoménal succès de Pokémon Go, nombreux sont les nostalgiques qui ressortent ou tentent de se procurer les consoles phares des années 90.

Depuis la sortie de Pokémon GO sur portables et tablettes, heureux est celui qui parviendra à mettre la main sur une console Game Boy ou un jeu Pokémon des années 1990. Leur regain de popularité est tel qu'il est devenu difficile de s'en procurer.

L'univers qui a fait vibrer tous les écoliers de la fin des années 90 et dont les ventes s'étaient écoulées à 50 millions d'exemplaires dans le monde connaît actuellement une deuxième jeunesse, grâce au nouveau-né pour smartphones. Un phénomène qu'on a pu aller constater dans des magasins spécialisés de la capitale.

"Pokémon Go a replongé les 20-30 ans en enfance"

Sandro S., 24 ans, qui refuse d'installer l'application sur son smartphone, reconnaît néanmoins avoir redécouvert sa vieille Gameboy grâce à la sortie de Pokémon Go. Bien qu'il doive la brutaliser un peu avant de pouvoir la mettre en marche, elle fonctionne toujours, plus de 15 ans après l'avoir achetée. Joint par BFMTV.com, le joueur évoque "la nostalgie" de son enfance: 

"Quand j'étais enfant je passais des heures et des jours entiers à jouer à la version Bleue sur le siège arrière de la voiture de mes parents, c'est toute mon enfance. (...) En revanche je me résous à ne pas télécharger l'application sur smartphone car elle accumule des quantités incroyables d’informations personnelles sur ses utilisateurs...ça me donne l'impression d'être surveillé." 

"Pas besoin de sortir de chez soi"

Mais tout le monde n'a pas gardé ses vieux jouets et nombreux sont ceux qui partent en quête de consoles d'occasion, dans l'espoir de retrouver les sensations de leur jeunesse. Le jeune Sawyer Hartman exprime par exemple sur Twitter les avantages des vieux jeux Pokémon, avec lesquels on a "pas besoin de sortir de chez soi et qui ne consomment pas toute notre batterie".

Les vingt-trente ans se ruent désormais dans les boutiques de jeux d'occasion et dévalisent le peu de jeux que les boutiques reçoivent. Nadjib Loucif, commerçant chez Cash Converter à Paris, confirme la tendance:

"Nos ventes de consoles et de jeux Pokémon ont décuplé en quelques semaines, toutes celles que nous avions en stock ont été liquidées. Nos arrivées sont aléatoires mais celles que l'on nous déposent ne restent pas bien longtemps en rayon".

Les boutiques d'occasion en première ligne du rétro-gaming

En raison de la forte demande, certaines d'entre elles ont même légèrement augmenté les prix de leurs jeux et consoles rétro. Les prix d'une console de type GameBoy Color, Advance ou SP oscillent aujourd'hui entre 30 et 50 euros, contre une vingtaine auparavant. Même tendance pour les cartouches de jeu: il faut désormais compter 20 à 30 euros l'unité. Le commerçant, à la fois surpris et ravi du phénomène, ajoute: 

"Ce jeu-là a replongé tout le monde en enfance, c'est pour cela que ça marche autant. Mais ce qui est intéressant c'est que les dernières générations de jeux sur Nintendo 3DS par exemple, n'ont pas le même succès que leurs prédécesseurs. Il nous en reste, de celles-ci."

Fonctionnant à piles, les Gameboy Color fonctionnent souvent encore bien des années après.
Fonctionnant à piles, les Gameboy Color fonctionnent souvent encore bien des années après. © Sandro S.
J.B