BFM Business

Google Pay arrive en France, voici comment l’utiliser

-

- - Google

Après Apple, Google déploie son système de paiement mobile. Plusieurs banques et enseignes françaises sont déjà partenaires de l’Américain.

Plus de deux ans après son arrivée en France, Apple Pay a enfin un concurrent de taille. Ce 11 décembre, Google annonce le déploiement de Google Pay, son système de paiement mobile. Le principe est le même que chez Apple, sauf qu’il s’applique cette fois aux smartphones Android (le système d’exploitation mobile de Google). L’application de paiement de Google abrite une version virtuelle d’une carte de crédit et peut être utilisée pour effectuer un paiement sans contact, grâce à sa puce NFC. La même technologie sans fil que celle des cartes de crédit actuelles.

Pour payer grâce à Google Pay, il suffit de télécharger l’application du même nom, puis d’y renseigner les informations liées à sa carte bancaire… à condition qu’elle soit fournie par une banque ou application partenaire. Sont compatibles les cartes de Boursorama, Boon, Lydia, Edenred (Tickets Restaurants), Revolut et N26. Avec une arrivée plus tardive dans l’Hexagone, Google Pay devra rattraper son retard face à Apple Pay, déjà partenaire de plusieurs grandes banques comme Banque Populaire, Crédit du Nord, Crédit Mutuel, Caisse d’Epargne ou encore Société Générale.

-
- © Google

Pas de déverrouillage pour les petits montants

Comme Apple, Google met l’accent sur la sécurisation des données liées à la carte bancaire. Toutefois, et à la différence d’Apple Pay, il n’est pas nécessaire de déverrouiller son smartphone pour effectuer un paiement inférieur à 30 euros: il suffit d’approcher son smartphone d’un terminal sans contact pour effectuer le paiement. Google se calque sur la limite déjà effective pour les cartes bancaires équipées d’une fonction de paiement sans contact. Le smartphone pourra donc être utilisé pour effectuer de “petits” paiements s’il est subtilisé. Pour les montants plus importants, il sera nécessaire de déverrouiller l’appareil pour effectuer la transaction.

Google tient à rassurer concernant l’utilisation des données personnelles. Interrogée par nos confrères de 01net.com, la firme promet que les informations liées aux paiements ne seront pas utilisées à des fins de ciblage publicitaire. Une promesse importante, dans la mesure où ces informations auraient une forte valeur sur le marché de la donnée personnelle. Toujours d’après 01net.com, certains commerçants pourront envoyer des promotions à l’utilisateur, pour peu que ce dernier l’accepte.

Notons que Google Pay ne se limite pas au paiement en magasin. Comme Apple Pay, il peut être utilisé en ligne, grâce à un bouton présent sur certains sites de ecommerce. L’option évite à l’internaute de renseigner ses informations de paiement. Par ailleurs, l’application Google Pay intègre un système de gestion de cartes de fidélité d’enseignes partenaires. Parmi elles, on compte la Fnac, Etam, Franprix, Intersport ou encore Mr Bricolage.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech