BFM Business

Facebook renonce à introduire de la publicité sur WhatsApp

WhatsApp

WhatsApp - -

Selon le Wall Street Journal, Facebook préférerait se concentrer sur les solutions permettant aux entreprises de communiquer avec leurs clients plutôt que d'afficher de la publicité sur WhatsApp à tous ses utilisateurs.

Facebook rétropédale concernant la publicité sur WhatsApp. Selon les informations du Wall Street Journal, l’équipe chargée d’intégrer les contenus publicitaires dans le service de messagerie a été dissoute. Annoncées l’année dernière, les publicités WhatsApp devaient apparaître dans l’onglet “statut”, sorte d’adaptation des stories. Les “statuts” permettent aux utilisateurs de partager du texte, des photos, des vidéos ou des gifs, visibles pendant 24 heures. 

Facebook préférerait finalement se concentrer sur la création de fonctions permettant aux entreprises de mieux communiquer avec leurs clients via WhatsApp, selon une source proche au Wall Street Journal. Des options qui pourraient être payantes. Les entreprises peuvent déjà échanger via WhatsApp avec leurs clients grâce à un programme dédié. L'envoi des messages est gratuit, sauf s'ils mettent plus de 24 heures à répondre. Dans ce cas, les réponses sont facturées entre 0,43 et 7,7 centimes d'euros, selon le pays. 

98% des revenus de Facebook proviennent de la publicité 

Facebook tente de faire fructifier son service de messagerie sécurisée, racheté en 2014 près de 22 milliards de dollars (19,65 milliards d’euros). Avant ce rachat, le modèle économique de WhatsApp était différent. Les utilisateurs devaient payer un abonnement de 0,89 centimes par an pour utiliser le service. Facebook l’a rendu gratuit mais une importante source de revenus s’est ainsi envolée. D'autant plus que WhatsApp est aujourd’hui utilisé par 1,5 milliard de personnes dans le monde. 

La publicité représente environ 98% des revenus de Facebook. Les services (Instagram, Facebook, Messenger, WhatsApp) restent en contrepartie gratuits. Le géant américain aurait mis beaucoup de pression à WhatsApp pour que des publicités soient intégrées dans l’application, poussant ainsi vers la sortie ses créateurs, Jan Koum et Brian Acton, en désaccord avec cette vision. 

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech