BFM Tech

Ce drone autonome s'est posé sur une voiture roulant à 75 Km/h

-

- - -

Grâce à des marqueurs optiques, le drone se positionne au-dessus d’un filet de protection pour atterrir en douceur sur le véhicule en mouvement.

Comment faire atterrir un drone sur une voiture qui, en plus, est en train de rouler ? C’est le problème qu’ont tenté de résoudre les chercheurs allemands du centre aérospatial DLR (Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt). Dans la vidéo ci-dessous, on voit un drone de 3 m d’envergure et de 20 kg atterrir avec succès sur une voiture roulant à 75 km/h.

Le plus incroyable est que toute la procédure d’atterrissage du drone est automatique, sans intervention humaine. Pour cela, la voiture est dotée d’un filet de 4 x 5 m pour recevoir l’appareil et surtout d’un système de marquage qui ressemble aux QR codes. Les marqueurs permettent au drone de mettre en œuvre un système de repérage optique et de calculer sa position par rapport à la voiture, jusqu’à atteindre un endroit précis. L’objectif est de synchroniser les vitesses des deux appareils en temps réel, afin de se concentrer sur un atterrissage vertical, plus simple à calculer.

Le conducteur de la voiture reçoit ainsi des informations sur une console qui lui indiquent s’il doit ralentir ou accélérer. En revanche, les chercheurs ne donnent pas d’information sur le système de navigation qui permet au drone de rejoindre la voiture.

Quoiqu’il en soit, le test d’atterrissage en Bavière s’est conclu par un succès. Cette technologie pourrait être appliquée à des drones civils fonctionnant à l’énergie solaire, capables d’atteindre une altitude de 20 km et dépourvus de train d’atterrissage afin de les rendre plus légers.