BFM Business

Apple: les Mac et MacBook bientôt équipés de processeurs inspirés de ceux des iPhone?

Le MacBook Pro d'Apple

Le MacBook Pro d'Apple - Apple

L’entreprise s’apprêterait à annoncer la fin des processeurs Intel dans ses ordinateurs, pour remplacer ces derniers par des puces adoptant la même architecture que celles des iPhone et iPad. Un changement majeur, y compris pour les utilisateurs.

Le 22 juin prochain pourrait marquer le début d’une nouvelle ère pour Apple. A l’occasion de la WWDC, sa conférence annuelle dédiée aux développeurs qui se tiendra en ligne, l’entreprise devrait annoncer le début d’une transition de ses ordinateurs (Mac et MacBook), actuellement équipés de processeurs Intel. Ceux-ci devraient progressivement adopter un processeur “maison”, créé par Apple sur la même base que ceux des iPhone, rapporte le média américain Bloomberg. Un coup dur pour Intel, dont Apple représente 10% du chiffre d’affaires.

Dans les faits, Apple devrait se baser sur une architecture de processeur imaginée par l’entreprise britannique ARM. Il s’agit de la même conception que celle des processeurs des iPhone, mais également des puces utilisées dans tous les mobiles du monde, qu’elles équipent les appareils Samsung, Huawei ou Xiaomi. Ce socle commun permet notamment une harmonisation du fonctionnement des applications.

Performances et autonomie supérieures

Pour l’utilisateur, ce changement pourrait avoir des conséquences positives: les puces basées sur une architecture ARM, conçues pour les mobiles, sont capables de proposer d’excellentes performances, avec une consommation d’énergie limitée - et donc une meilleure autonomie. En 2018, nos confrères de 01net.com avaient ainsi évalué que l’iPad Pro vendu 899 euros, équipé de la puce A12X basée sur une architecture ARM, était aussi puissant qu’un MacBook Pro vendu 4.500 euros, équipé quant à lui d’un processeur Intel.

Les rumeurs d’utilisation de processeur “maison” par Apple ne sont pas nouvelles. Toutefois, ce changement de cap ne serait pas sans conséquences pour les développeurs: les applications fonctionnant sur macOS avec un processeur Intel ne sont pas compatibles avec un processeur basé sur une architecture différente, à moins de proposer des déclinaisons des applications pour mobiles déjà compatibles avec les iPhone et iPad.

Une solution qui n’est pas envisageable pour de nombreux clients d’Apple, dont les usages nécessitent un système d’exploitation et des logiciels proches de ceux des PC. Si l’information se confirme, Apple devra donc convaincre les développeurs des logiciels les plus utilisés de concevoir une version spécifique pour ses ordinateurs Mac de prochaine génération.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech