BFM Tech

AlphaGo, l’intelligence artificielle de Google va-t-elle à nouveau défier l’humanité?

-

- - -

Deepmind et le numéro Un mondial du jeu de Go prépareraient une rencontre au sommet. L’occasion pour l’intelligence artificielle de Google de montrer ses progrès réalisés depuis le printemps.

En mars dernier, à Séoul, AlphaGo, une intelligence spécialisée dans le Go, un jeu ou un art, pour certains, bien plus complexe que les échecs, avait triomphé de Lee Se-dol, une légende du domaine en remportant quatre manches sur cinq dans un match très médiatique.

Pour la première fois, une intelligence artificielle réussissait à triompher d’un joueur de haut niveau. Aujourd’hui, à en croire un dirigeant de la fédération internationale de Go, il semblerait que AlphaGo s’apprête à ressortir de sa retraite pour combattre un autre joueur, le numéro 1 mondial, le jeune Chinois, Ke Jie.

Car si Lee Se-Dol est considéré comme le meilleur joueur de tous les temps, il n’était classé que quatrième joueur mondial au moment de sa défaite contre le programme de Deepmind. Depuis quatre joueurs, le titre de numéro 1 appartient à Kie Jie, qui n’a que 18 ans.

Juste avant le début du match entre Lee Se-dol et l’intelligence artificielle, le jeune prodige avait déclaré avec une certaine arrogance sur le réseau social chinois Weibo : "Si AlphaGo peut battre Lee Se-dol, il ne peut pas me battre". Une position qu’il avait revue après les trois défaites de son aîné : "AlphaGo a été parfait et n’a commis aucune erreur. Si les conditions sont les mêmes, il est très probable que je puisse perdre également".

Dans un premier temps, Kie Jie avait déclaré ne pas vouloir jouer contre AlphaGo pour ne pas lui apprendre ses coups secrets et ses stratégies, mais il semblerait donc avoir changé d’avis. Pour autant, à l’heure actuelle, aucune décision officielle ne semble avoir été arrêtée.

Demis Hassabis, à la tête de Deepmind, la structure au sein de Google qui gère le projet AlphaGo, s’est en effet fendu d’un tweet pour recadrer les choses : "Contrairement à certaines rumeurs sur Internet, nous n’avons pas encore décidé ce que nous allons faire ensuite avec AlphaGo. Une fois que ce sera fait, nous l’annoncerons officiellement ici."

L’Humanité a encore un petit sursis pour espérer pouvoir terrasser l’intelligence artificielle de Google.