Tech&Co
Gaming

McDonald's lance sa propre chaise de gaming avec chauffe-burger et revêtement anti-graisse

La chaîne de fast-food propose cet étonnant équipement dans le cadre d'un concours lié à la sortie d'un nouveau burger.

Tous les adeptes du jeu vidéo le savent: manger en jouant est une tâche complexe. Pour y remédier, la chaîne américaine de fast food McDonald's a créé un objet inattendu: une chaise dédiée aux gamers... et spécifiquement prévue pour manger son fast-food.

La chaise de joueur "McCrispy Ultimate", de son nom, est une chaise ergonomique avec, en bonus, un range-gobelet, un espace pour placer son cornet de frites, un "chauffe-burger" (ou chauffe-nuggets, selon les goûts), un porte-serviette, une serviette en tissu aux couleurs de la chaise, et, enfin, deux emplacements pour les sauces. En plus de tout ça, le siège est réalisé dans une matière spéciale anti-traces de doigts, évitant à l'étonnant trône de devenir poisseux une fois le fast-food entamé.

Des coups marketing sauce Creamy Deluxe

Ce n'est pas la première incursion de McDonalds dans l'univers du jeu vidéo, mais c'est peut-être la première qui verra le jour. A l'été 2021, la chaîne avait annoncé la production d'une cinquantaine de manettes de PlayStation 5 à l'effigie de ses produits stars, les frites et le Big Mac. Une initiative très rapidement freinée par Sony, qui n'a jamais donné son autorisation pour leur mise en vente.

En décembre 2020, la chaîne de poulet frit KFC avait également annoncé sa propre console avec chauffe-poulet intégré. Cette dernière n'a toutefois toujours pas vu le jour, et beaucoup apparentent cette annonce à un canular de la part de l'enseigne.

La McCrispy Ultimate Gaming Chair est en fait un coup de communication lié à la sortie d'un nouveau burger au poulet - du même nom - commercialisé par McDonald's au Royaume-Uni. Il ne s'agit donc, pour l'heure, que du prix d'un concours organisé chez nos voisins britanniques: seul un unique exemplaire est à gagner. L'entreprise n'a pas indiqué souhaiter en commercialiser à l'avenir.

Victoria Beurnez