BFM Tech

Pourquoi vous devriez imiter Mark Zuckerberg et masquer votre webcam

-

- - -

Chez les pirates ou dans les agences de renseignement, les logiciels d'espionnage par micro ou webcam font partie des outils standards. Ils sont utilisés depuis plusieurs années.

Mardi 21 juin, histoire de fêter le cap des 500 millions d'utilisateurs sur Instagram, Mark Zuckerberg a publié une photo de lui où il apparaît tout souriant et content de lui. Mais ce n'est pas pour cette raison que ce cliché fait désormais le tour du web. Sur cette photo, on voit que le patron de Facebook a posé du ruban adhésif sur la webcam et le micro de son Mac. Et il n'y a aucun doute qu'il s'agit bien de son ordinateur, car le même bureau apparaît dans une vidéo du 15 septembre 2015 avec exactement le même sous-main.

-
- © -

Pourquoi Mark Zuckerberg recouvre-t-il ces deux capteurs? Tout simplement pour se protéger d'un éventuel logiciel d'espionnage qui enregistrerait ses conversations et le filmerait à son insu. Et son idée est loin d'être saugrenue. De nombreux autres "VIP" font la même chose, à commencer par James Comey, le directeur du FBI. En avril dernier, il a lui aussi avoué mettre du ruban adhésif sur sa webcam. C'est un moyen à la fois simple et efficace pour se protéger.

En effet, l'espionnage par webcam et microphone n'est pas un mythe, mais une réalité depuis plusieurs années. En 2013, The Washington Post révélait que le FBI utilise ce type de technique pour pister les terroristes. En 2014, les révélations d'Edward Snowden ont montré que la NSA disposait elle aussi de logiciels espion capables d'enregistrer le son et l'image sur l'ordinateur d'une cible. L'un de ces "implants logiciels" est connu sous le nom de "Dropoutjeep".

Espionner pour mieux voler

Evidemment, les pirates ne sont pas en reste. En 2015, le groupe Carbanak a réussi à voler près d'un milliard de dollars par virements frauduleux, en piratant des ordinateurs dans différentes banques. Pour y arriver, ces pirates devaient connaître les processus de travail sur le bout des doigts. C'est pourquoi ils ont longuement espionné les employés des établissements ciblés et, entre autres, ils les ont filmés à travers leur webcam.

Même les particuliers ne sont pas l'abri d'un œil indiscret dans leur salon. En 2013, des utilisateurs de webcams TrendNet se sont retrouvés référencés sur une carte mondiale Google créée par des hackers. Il suffisait de cliquer pour se connecter au flux vidéo en temps réel. Enfin, les outils d'espionnage qui circulent dans les forums de hackers – tels que DarkComet, PoisonIvy ou Blackshades - disposent tous en standard d'une fonction de capture webcam/micro.

Bref, Mark Zuckerberg n'est pas parano, mais simplement extrêmement prudent. Et ce n'est pas seulement le cas dans le domaine informatique. Selon The Daily Mail, le PDG du réseau social dépense plusieurs millions de dollars par an pour assurer sa sécurité. Il dispose notamment de... 16 gardes du corps.