BFM Business

Mark Zuckerberg fait une blague, son audience reste de marbre

-

- - AFP

Au cours de la conférence F8 consacrée aux nouveautés de Facebook, son Pdg Mark Zuckerberg a voulu ironiser sur la réputation du réseau social en matière de vie privée. Sa blague a fait un flop.

Petit moment gênant pour Mark Zuckerberg ce mardi. Alors que le patron de Facebook ouvrait sa conférence annuelle F8 des développeurs, il s'est laissé allé à un peu de légèreté en ironisant sur la mauvaise réputation de son site en matière de respect de la vie privée. 

"Je sais que nous n'avons pas exactement la réputation la plus solide en matière de vie privée, pour le dire à la légère", a-t-il plaisanté en espérant sans doute faire rire son assemblée. Mais malgré la présence dans la salle de nombreux employés de Facebook, les éclats de rire ont pour le moins été discrets comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous.

En tentant un euphémisme sur les critiques que subit Facebook, Mark Zuckerberg n'a semble-t-il pas pris le bon ton et a essuyé de nombreuses moqueries sur Twitter.

"Ha ha ha. Il a fait une blague au sujet de la vie privé. Hilarant, mec. Avez-vous entendu parler de Cambridge Analytica et de l'élection? J'ai ri si fort que j'en ai pleuré. "Même Mark Zuckerberg ne pouvait pas rester de marbre"", se moque ainsi cette journaliste américaine.

Facebook est au centre d'une tempête médiatique depuis plusieurs mois et ne semble pas en mesure de calmer les inquiétudes. Le réseau social est critiqué pour "vendre" les données de ses utilisateurs aux annonceurs publicitaires, pour avoir laisser l'entreprise Cambridge Analytica entrer sur son site pour faire de la propagande pro-Trump ou plus récemment pour avoir stocké les mots de passe de millions de ses utilisateurs sans les chiffrer les rendant potentiellement accessibles aux employés de la firme. Facebook promet de faire des efforts pour davantage protéger la vie privée de ses utilisateurs avec des messageries cryptées ou en permettant d'envoyer des messages éphémères sur sa messagerie Messenger . Des mesures qui n'ont pas convaincu les critiques jusqu'à présent. Pas plus que l'humour de Zuckerberg en tout cas.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco