BFM Business

WhatsApp: vous pouvez désormais refuser de recevoir des messages groupés

-

- - NICOLAS ASFOURI AFP

Le service de messagerie instantanée appartenant à Facebook annonce de nouvelles mesures pour aider ses utilisateurs à mieux contrôler leur vie privée. Avec en ligne de mire la lutte contre les fake news.

Associé au numéro de téléphone de l’utilisateur, WhatsApp permet d’envoyer un message à des inconnus, comme on peut le faire avec un SMS. Mais cette ouverture a pour inconvénient de permettre la diffusion de messages indésirables, par exemple à visée commerciale, envoyés par des inconnus.

Face aux plaintes récurrentes de ses utilisateurs, WhatsApp a décidé de faire évoluer les choses, explique le site américain VentureBeat. Les utilisateurs pourront désormais limiter la liste de ceux qui peuvent les inclure dans une conversation de groupe. En cours de déploiement, la fonction devrait être opérationnelle pour tous dans les prochains jours.

Confidentialité et lutte contre les fake news

Dans les menus des paramètres (au sein de la catégorie confidentialité), WhatsApp offrira trois possibilités: autoriser tout le monde à intégrer l’utilisateur dans une conversation de groupe, autoriser uniquement ses contacts ou n’autoriser personne. Si une personne non autorisée désire lui envoyer un message groupé, elle devra d’abord lui faire parvenir une demande par message, par le biais d’un lien valable trois jours.

Parallèlement à la protection de la vie privée de ses utilisateurs, WhatsApp entend s’armer d’un nouvel outil contre les fake news. A la différence de Facebook - sa maison-mère, WhatsApp n’a aucun regard sur les informations transmises dans les conversations privées, qui sont chiffrées. Ce qui empêche ses équipes de repérer les fake news qui circulent sur le réseau, notamment avant des scrutins électoraux majeurs.

Pour limiter la propagation des fausses informations, WhatsApp limite depuis le début de l’année les transferts de messages à seulement cinq personnes, contre vingt auparavant. Offrir aux utilisateurs la possibilité de refuser de recevoir des messages groupés est un moyen supplémentaire d’éviter la propagation rapide de contenus viraux et de limiter l’application à ses fonctions principales.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech