BFM Business

Smartphone: cinq astuces pour déconnecter pendant les vacances

En vacances, 59 % des Français utilisent Internet pour consulter leur messagerie professionnelle (Cisco).

En vacances, 59 % des Français utilisent Internet pour consulter leur messagerie professionnelle (Cisco). - Mladen ANTONOV / AFP

Plusieurs applications mobiles permettent de limiter le temps passé sur son smartphone. Nous les avons classées en fonction de leurs bénéfices.

Le geste est salutaire et pourtant difficile à accomplir. En vacances, bon nombre de Français restent les yeux rivés sur leur écran. 59 % d'entre eux utilisent Internet pour consulter leur messagerie professionnelle, fait remarquer une étude Cisco/ Harris Interactive. Plus de 7 Français sur 10 déclarent juger important de disposer d’un accès à Internet à cette période, et le smartphone en est leur moyen d'accès privilégié. Plusieurs méthodes existent pour limiter sa durée de connexion quotidienne.

Passer son écran en noir et blanc

Dénuées de leurs couleurs vives, les applications mobiles sont beaucoup moins attrayantes, Instagram en tête. La méthode, préconisée par le New York Times, est facile à mettre en œuvre sur iOS comme sur Android.

Sur iPhone, il suffit de se rendre dans les réglages, puis Général, Accessibilité, Adapter l’affichage des filtres, Adapter l’affichage, et enfin Désactiver les filtres de couleur.

Le cheminement est tout aussi court sur Android (ici un Samsung) : Paramètres, Accessibilité, Vue, Réglage de couleurs, Echelle de gris.

-
- © Capture écran.

Désactiver les notifications

Au quotidien comme en vacances, les notifications s'avèrent bien souvent intrusives. Il est possible d'en endiguer le flot.

Sur Android, cela se joue dans la rubrique Notifications, située dans les paramètres. L'écran affiche l'ensemble des applications installées sur le téléphone et permet de sélectionner celles qui seront autorisées à émettre des notifications. Depuis ce menu, il est également possible de faire disparaître le petit badge rouge présent sur le logo d'une application lorsqu'une notification apparaît. 

Sur iOS, la rubrique Notifications est présente au même endroit (dans les paramètres). Là encore, il est possible de désactiver les notifications de chaque application, ou encore de retirer les pastilles rouges qui s'accumulent sur l'écran d'accueil du mobile. Notons que la prochaine version d'iOS, prévue pour l'automne, permettra de regrouper les notifications liées à une même application.

-
- © -

Mesurer ses usages

Aux grands maux les grands remèdes: plusieurs applications permettent de s'imposer un temps limité de connexion, en fonction de ses habitudes.

Ainsi de Space, anciennement connue sous le nom de BreakFree. L'application cible en quelques questions le temps de consommation quotidien. En fonction des réponses, un score de dépendance numérique est défini afin de préconiser certaines limites à l'utilisateur. Ce dernier peut par exemple se fixer un nombre maximal d'activations quotidiennes de son smartphone. La progression peut être suivie sur deux mois. 

Pour nous détourner de notre smartphone, Space peut diminuer la luminosité de l'écran, bloquer l'arrivée des notifications ou encore chronométrer l'utilisation de différents services.

L'application Space propose une connexion personnalisée.
L'application Space propose une connexion personnalisée. © Space

Sur Android seulement, QualityTime permet de suivre le temps passé sur son smartphone et d’en limiter l’usage en fonction du contexte. Certaines applications peuvent ainsi être autorisées au travail et interdites en famille, en fonction des paramètres initiaux. Des profils différents peuvent être créés, comprenant chacun leurs restrictions propres. 

-
- © -

Bien que l'application Space soit également disponible sur iPhone, iOS 12 intégrera à la rentrée une nouvelle fonction pour lutter contre notre addiction au smartphone. Dans les paramètres, un menu baptisé "Temps d'écran" fera son apparition. Il comptabilisera le temps passé sur chaque application et permettra là encore d'établir des limites dans la durée d'utilisation quotidienne. Des rapports chiffrés permettront par ailleurs de connaître la liste des applis les plus chronophages.

Se concentrer sur une tâche à la fois

De son côté, l'application Flipd s'adresse aux utilisateurs les plus dissipés. Le service prend la main sur leur smartphone pour les aider à se concentrer pleinement sur une seule tâche. Des SMS sont envoyés automatiquement aux contacts passant des appels entrants, pour les prévenir de l'indisponibilité de leur interlocuteur. En cas d'urgence, le téléphone peut être déverrouillé pendant 60 secondes. L'application, qui se présente comme un outil précieux pour faire ses devoirs sans être distrait, met en avant le temps gagné par jour.

Plus radicale encore, la minimaliste NoPhone (uniquement sur Android) limite l'utilisation de son smartphone à des services essentiels : des appels et une liste de tâches à réaliser. L'écran prend une apparence épurée, dénuée de toutes les applications jusqu'alors installées.

NoPhone
NoPhone © Capture écran

S'abstenir, et en être récompensé

Prisée des étudiants norvégiens, d'après le Guardian, Hold mise sur la récompense de ses utilisateurs pour les encourager à limiter leur connexion. L'application se déclenche à chaque déverrouillage et comptabilise les minutes passées sur diverses applications. Aucun réseau social n'est bloqué. En revanche, les minutes passées sans son smartphone donnent droit à des points échangeables avec divers lots, dont des tickets de cinéma.

-
- © -

Forest, elle, s'en remet au monde végétal. A chaque déconnexion, une petite graine s’affiche sur l’écran d’accueil de votre smartphone. Elle grandit peu à peu avant de devenir un arbre, au bout d'un laps de temps prédéfini et variant selon les espèces. Toute consultation du mobile fait disparaître et se dessécher la plante tout juste plantée. En se détournant de son smartphone, l'utilisateur accumule des plantes et arbres, pour créer sa propre forêt. De quoi aider les amoureux de la nature à décrocher les yeux de leur écran.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech