BFM Tech

Black Friday: trois conseils pour éviter les mauvaises affaires

Une semaine de promotions débute ce 25 novembre, avec des milliers d’offres en ligne. Mais pour les clients, certains vendeurs sont à éviter.

Si le Black Friday débutera officiellement le vendredi 29 novembre, les promotions sont proposées par de nombreuses enseignes dès ce lundi 25 novembre, pour se terminer le lundi 2 décembre, date du “Cyber Monday”. Comme chaque année, cette opération commerciale est une belle occasion de trouver des milliers de produits à bon prix, à quelques jours des fêtes de Noël. Des réflexes simples permettent d’éviter toute mauvaise surprise. 

1. Savoir à qui on achète

La première question à se poser concerne la nature du vendeur. Aujourd’hui, tous les sites associés aux grandes enseignes (Fnac, Darty, Boulanger etc.), et bien sûr Amazon, abritent des places de marché. Il s’agit d’espaces où de nombreux vendeurs tiers peuvent mettre leurs produits en vente. Mais ils sont parfois difficiles à repérer: sur la plupart des sites, la recherche d’une référence amènera à un mélange d’offre “directes” et d’offres de vendeurs tiers.

Si ces derniers sont souvent moins chers, se tourner vers eux n’est pas toujours une bonne idée. Bon nombre sont en effet basés à l’étranger, parfois à l’autre bout de la planète. En théorie, ils doivent au consommateur la même garantie légale que n’importe quel vendeur.

-
- © -

En pratique, il faudra renvoyer un produit défectueux à des milliers de kilomètres, à ses frais, parfois sans interlocuteur francophone. Par ailleurs, l’entrée d’une marchandise dans l’Union européenne peut s’accompagner de taxes et droits de douane, qui peuvent considérablement alourdir la facture.

Pour s’assurer d’acheter directement auprès d’une grande enseigne, la mention “expédié et vendu par” doit être explicitement inscrite sur la page produit.

2. Se méfier des remises trop alléchantes

Contrairement aux soldes, le Black Friday n’est pas juridiquement encadré. Comme tout le reste de l’année, les commerçants n’ont donc pas le droit de vendre à perte. Toute remise excessive - frôlant ou dépassant les 40 à 50% - devra donc inciter à la plus grande prudence. 

Il faudra faire particulièrement attention aux prix barrés, qui peuvent parfois s’avérer trompeurs. Certains marchands peu scrupuleux - y compris sur les sites des grandes enseignes - n’hésitent pas à afficher un tarif “de base” très largement supérieur à celui pratiqué au lancement du produit. 

Par ailleurs, certains prix affichés comportent en réalité une offre de remboursement. Il faudra alors patienter quelques semaines avant d’être crédité, à condition d’effectuer certaines démarches en ligne ou par courrier.

3. Prendre le temps de comparer

Le jour J, un même produit pourra afficher plusieurs prix différents, selon qu’il soit vendu dans une enseigne spécialisée, en grande surface, ou par un vendeur basé à l’étranger. Ces tarifs doivent donc être mis en perspective, selon la fiabilité du vendeur. Certains sites permettent de centraliser une partie des meilleures offres. Ainsi, la plateforme Dealabs se révèle souvent efficace pour rechercher une bonne affaire grâce à une communauté très impliquée.

Découvrez les bons plans de BFM Shopping à l’occasion du Black Friday

dossier :

Black Friday

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech