BFM Business

Cédric O: TousAntiCovid ne sera utile que si nous sommes "plusieurs millions" à la télécharger

Cédric O a demandé ce jeudi à tous les Français de télécharger la nouvelle application TousAntiCovid. "A l'image d'un vaccin, ce geste n'est utile que si nous sommes très nombreux à le faire", a déclaré le secrétaire d'Etat en charge du dossier.

Le premier ministre a tenu ce jeudi une conférence de presse sur l'évolution de l'épidémie. Jean Castex a notamment encouragé les Français à télécharger l'application "TousAntiCovid", l'évolution de l'application StopCovid sortie ce jeudi. Il en a profité pour rectifier le tir et a précisé qu'il l'avait bien téléchargée, ce qui n'était pas le cas pour la précédente.

Le secrétaire d'Etat en charge du dossier, Cédric O, a insisté sur la nécessité de s'appuyer sur les outils numérique pour endiguer la propagation du virus. Il est aussi revenu sur l'échec de StopCovid.

"Il faut, au sujet de l'application StopCovid, être extrêmement clair. Oui, l'application n'a pas été suffisamment téléchargée pour être un outil vraiment utile dans la lutte contre le coronavirus. Et si il faut en prendre la responsabilité, nous la prenons, et moi en premier. Mais cette adoption insuffisante est aussi malheureusement, collectivement, une opportunité manquée", a commenté Cédric O.

Le secrétaire d'Etat a également rappelé qu'à l'étranger, les applications de traçage similaires avaient été nettement plus adoptées qu'en France. "Les Britanniques et les Allemands sont entre 15 et 20 millions à l'avoir fait. Il n'y a pas de raison que ça n'en soit pas de même en France", a assuré Cédric O. "Si nous sommes suffisamment à télécharger et à activer cette application, cet outil peut être extrêmement utile dans la lutte contre l'épidémie. Suffisamment, cela veut dire que nous devons être plusieurs millions à le faire".

Les nouveautés de TousAntiCovid

TousAntiCovid est une mise à jour de l'application StopCovid, sortie début juin, qui n'a pas convaincu les Français. "Elle conserve sa fonction d'historique des contacts avec la même garantie pour la vie privée. Avec Olivier Véran, nous l'avons fait évoluer pour en faire un vrai outil individuel d'information et de lutte contre l'épidémie", a expliqué Cédric O.

Désormais, toutes les communications du gouvernement sur les gestes barrière seront intégrées à l'application. TousAntiCovid intégrera aussi le nombre de personnes testées positives chaque jour, le taux d'incidence et le taux d'occupation des lits de réanimation par les malades du Covid. Dans les prochains jours, ces chiffres seront adaptés à la ville de l'utilisateur. Surtout, le gouvernement a misé sur la transparence: le nombre d'enregistrements sur l'application, le nombre de cas qui s'y sont déclarés et le nombre de cas notifiés seront clairement affichés.

"A l'image d'un vaccin, ce geste n'est utile que si nous sommes très nombreux à le faire"

Ces premières fonctionnalités seront enrichies de nouvelles toutes les deux semaines. Comme l'intégration de l'attestation de sortie ou encore, une alternative au carnet de rappel dans les restaurants.

"TousAntiCovid est un geste barrière supplémentaire afin de lutter contre l'épidémie et sa propagation", a détaillé Cédric O. L'application "vous permettra d'être averti si vous avez été en contact avec une personne qui s'est déclarée positive et de vous isoler. Elle vous évitera de contaminer de nouvelles personnes, surtout si vous êtes asymptomatique. A l'image d'un vaccin, ce geste n'est utile que si nous sommes très nombreux à le faire."

"A tous les Français et toutes les Françaises, nous avons besoin de vous, nous avons besoin de tous, nous avons besoin de chacun", a déclaré Cédric O. "TousAntiCovid n'est pas un outil pour le gouvernement, il est un outil collectif [...] qui doit vous permettre de vivre le plus normalement possible tout en vous protégeant. Cette application, c'est la votre. Téléchargez-là et activez-la dès que vous vous rendez dans un lieu recevant du public", a conclu le secrétaire d'Etat.
https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech