BFM Lyon

Stockage, acheminement… comment les HCL s'organisent pour le début de la campagne de vaccination

L'un des deux congélateurs des HCL permettant de stocker le vaccin.

L'un des deux congélateurs des HCL permettant de stocker le vaccin. - HCL

La campagne de vaccination contre le Covid-19 a commencé ce lundi en Auvergne-Rhône-Alpes. A Lyon, où les premières vaccinations ont débuté, les HCL ont mis en place toute une logistique.

Les premiers Lyonnais ont été vaccinés contre le Covid-19. Ce lundi, des patients de l'Unité de soins de longue durée de l'hôpital Pierre-Garraud ont été vaccinés, donnant le top départ de la campagne de vaccination en Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour l'heure, quelques milliers de doses de vaccin ont été livrées aux HCL depuis la semaine dernière. Les Hospices civils de Lyon, comme les CHU de Paris, Lille, Dijon et Tours ont en effet été désignés pour débuter la phase pilote de vaccination avant à proprement parler le début de la campagne de vaccination le 4 janvier.

Deux "super congélateurs"

Les HCL ont évidemment dû s'adapter et mettre en place une organisation importante pour pouvoir déployer le vaccin BioNTech-Pfizer, le premier autorisé par la Haute Autorité de Santé. Pour cela, trois groupes de travail ont été constitués depuis le mois de novembre par les HCL organiser l'approvisionnement, le déploiement du vaccin mais aussi de manière à effecture une veille scientifique de cette campagne.

Concrètement ensuite, pour conserver et stocker le vaccin, les HCL disposent de deux "super congélateurs". Ces congélateurs, réceptionnés le 23 décembre permettent de conserver le vaccin à -80°C.

L'un des deux congélateurs des HCL.
L'un des deux congélateurs des HCL. © HCL
"Le premier, d'une capacité de 729 litres, nous a été livré par Santé Publique France et pour prévenir une éventuelle panne et assurer la bonne conservation des vaccins, les Hospices Civils de Lyon se sont dotés d'un deuxième congélateur de secours, d'une capacité de 690 litres", explique dans un communiqué des HCL le Dr Anne Meunier, qui a supervisé l'approvisionnement.

Cinq jours de conservation une fois sorti du congélateur

Les vaccins doivent ensuite être acheminés dans les pharmacies des différents hôpitaux, dans des véhicules spécifiques et dans des containeurs isothermes. Une fois dans les chambres froides des pharmacies, les vaccins peuvent être conservés entre 2 et 8°C pendant cinq jours. Les premières doses du vaccin ont ainsi été préparées et dispatchées ce lundi dans les différents points de vaccination des HCL.

Il revient ensuite à la pharmacie de l'établissement de livrer les vaccins aux différentes unités de soins. Les vaccins se présentent conditionnés par multiples de cinq doses. Il faut ensuite faire vite pour inocculer le vaccin, une fois reconstitué le vaccin se conserve 6 heures entre 2 et 25°C.

Lors de cette première phase de vaccination, seuls les patients et résidents des Ehpad ou d'unités de soins de longue durée peuvent se faire vacciner. Les soignants "à risque de forme grave" exerçant dans ces établissements peuvent aussi être éligibles à la vaccination. Compte tenu du temps très court de conservation du vaccin une fois qu'il est sorti du super-congélateur, les centres hospitaliers doivent recueillir en amont le consentement du patient. Après une première injection, une seconde doit intervenir 21 jours plus tard.

https://twitter.com/caroleblanchard Carole Blanchard Cheffe de service BFM Régions