BFM Lyon

La Métropole de Lyon annonce 300 millions d’euros d’investissements pour les collèges

Le Grand Lyon annonce un plan à 300 millions d’euros pour construire de nouveaux collèges et améliorer les infrastructures. Un montant plus élevé que celui de de la précédente mandature.

Rénovations thermiques, nouvelles constructions, cantines… la Métropole de Lyon investit dans ses collèges. Lors d’une visite au collège Aimé-Césaire de Vaulx-en-Velin, le président de la Métropole, Bruno Bernard, a présenté un plan de 300 millions d’euros pour ces établissements.

L’ensemble de cette somme sera investi lors de cette mandature, qui s’étend jusqu’en 2026, date des prochaines élections métropolitaines de Lyon. Lors de la précédente mandature, ce budget était de 247 millions d’euros. Ce plan vise à répondre à la croissance démographique.

"Nous sommes passés en quelques années de 42.000 à 47.000 collégiens sur la Métropole de Lyon, affirme Bruno Bernard. "Donc il faut naturellement construire des bâtiments supplémentaires."

Des chantiers à prioriser

Comme le rapporte Le Progrès, Bruno Bernard est revenu sur le constat de la nécessité de construire de nouveaux collèges. Il a notamment reconnu qu’il n’y avait pas suffisamment "de visions à long terme, notamment aucune réserve foncière, pour pouvoir construire des collèges sur dix ans".

Les collèges Gisèle-Halimi dans le 7e arrondissement de Lyon et Simone-Veil à Saint-Priest ont ouvert leurs portes à la rentrée 2021. Trois autres collèges doivent aussi être construits: à Villeurbanne, le collège Gilbert-Chabroux doit ouvrir ses portes à la rentrée 2022. Une autre ouverture est prévue pour 2025 à Vénissieux et une dernière à Albigny-sur-Saône en 2026.

Le président de la Métropole a également précisé que des études financières et techniques étaient en cours pour permettre l’achat de foncier dans d’autres quartiers. Dans le budget annoncé, 60 millions d’euros seront consacrés à la rénovation d’établissements anciens.

Margot Hutton