BFM Lyon
Lyon

Auvergne-Rhône-Alpes: comment va se passer la campagne de dépistage massif?

Test PCR - Photographie d'illustration

Test PCR - Photographie d'illustration - Fred Tanneau

La région a dévoilé ce jeudi matin les détails de mise en oeuvre de sa campagne de dépistage massif. Il sera possible de se faire dépister dans 2600 centres.

"Tous dépistés avant Noël". Tel est l'objectif de la campagne de dépistage massif lancée par la région Auvergne-Rhône-Alpes. Ce jeudi, le président de la région, Laurent Wauquiez, a détaillé la mise en oeuvre de cette campagne de tests qui se déroulera sur huit jours, du 16 au 23 décembre.

>Où se faire tester?

La région va s'appuyer sur des centres de tests déjà existants. Il peut s'agir de laboratoires, centres médicaux mais aussi de pharmacies ou d'hôpitaux. En tout 1300 centres déjà en exercice ont été labellisés par la Région et vont participer à cette campagne.

S'ajoutent 1300 centres de tests temporaires, soit 2600 centres en tout. Ces autres centres de tests pourront prendre la forme de barnums de dépistage dans des communes volontaires par exemple.

Mais la région a également voulu des dépistages dans d'autres types de lieux. Ainsi, 485 lycées et CFA vont accueillir des centres de dépistage. Les tests seront accessibles à tout le personnel enseignant, personnel administratif et aux élèves.

La carte des lycées qui proposeront une centre de test en Auvergne-Rhône-Alpes.
La carte des lycées qui proposeront une centre de test en Auvergne-Rhône-Alpes. © Région Auvergne-Rhône-Alpes

La région a également noué des partenariats avec 71 entreprises, notamment Suez ou Valeo. Sur la base du volontariat ces entreprises proposeront des tests à leurs salariés.

Les lieux de passages et lieux fréquentés sont aussi ciblés. "L'idée c'est de se mettre sur les lieux où va passer notre population, proposer de se faire tester à ceux qui n'y penseraient pas normalement", a précisé Laurent Wauquiez.

Des centres de prélèvements grand public seront ainsi ouverts dans 37 grandes surfaces Casino, Géant Casino, Carrefour, Auchan et Intermarché. D'autres centres seront intallés dans 16 gares de la région, parmi lesquelles Lyon-Perrache et la Part-Dieu.

Enfin pour répondre au problème des déserts médicaux, 40 cars de dépistage vont circuler dans la région et des dépistages seront aussi mis en place dans 28 stations de ski. Avec tous ces dispositifs, la région assure que la quasi-totalité des habitants d'Auvergne-Rhône-Alpes se trouve à moins de 20 minutes d'un centre de dépistage. Sur son site, la région a mis en ligne une carte répertoriant tous les centres de tests.

>Quels types de tests?

Pour cette campagne de dépistage, des tests PCR et des tests antigéniques seront utilisés. La région a notamment décidé d'utiliser des tests antigéniques dans les lycées, suivant les recommandations de la Haute Autorité de Santé qui les préconise pour les publics potentiellement asymptomatiques, ce qui est le cas des adolescents.

Pour les tests PCR, les résultats seront connus dans les 24 heures. Quant aux tests antigéniques, notamment utilisés en pharmacie, le résultat est connu en 30 minutes. Quel que soit le type de test, tous les prélèvements seront enregistrés sur la base nationale "SI-DEP" où sont enregistrés les résultats. Cette plateforme est en lien avec la base de données "contact Covid" qui aide à la prise en charge des cas positifs et par la suite à l'identification des cas contact.

En tout 2,2 millions de tests ont été commandés par la région. Avec ces achats, Laurent Wauquiez assure qu'il n'y aura pas de pénurie de tests dans la région, alors que "1 Français sur 3 souhaite et se fera tester avant les fêtes de Noël".

>Et l'isolement?

C'est la grande question liée à cette campagne de test. Comment isoler toutes les personnes qui seront positives au Coronavirus? "La politique de test n'a de sens que si elle s'accompagne d'un suivi de l'isolement", a affirmé Laurent Wauquiez tout en insistant malgré tout sur le fait que "l'isolement est une compétence de l'Etat".

"C'est au gouvernement et au ministère d'assurer le suivi de cet isolement", a-t-il ajouté, précisant néanmoins que les préfectures des différents départements ont toutes été alertées pour activer les solutions d'isolement.

La région s'appuie néanmoins sur le réseau de la Croix-Rouge pour les familles ou les personnes qui n'auraient pas de possibilité de s'isoler. Un accompagnement pourra être proposé "avec des lieux identifiés où les gens peuvent venir se retirer pour ne pas contaminer leur famille".

https://twitter.com/caroleblanchard Carole Blanchard Cheffe de service BFM Régions