BFM Immo
Crédit

Premier achat immobilier: de moins en moins d'emprunteurs en solo face à des prix qui s'envolent

Acheter seul et se constituer un patrimoine n'est pas toujours chose aisée en raison des règles pour accéder à la propriété (taux d'endettement limité, niveau d'apport, revenus) et des prix élevés.

Les prix immobiliers ont augmenté partout en France avec un mouvement net vers les régions. Dans le même temps, les conditions d'accès au crédit ont été resserrées par le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) pour limiter les prêts de plus de 25 ans et les taux d'endettement de plus de 35% assurance incluse. Conséquence, selon l'Observatoire* "Mon 1er achat" proposé par le courtier Empruntis et le portail d'annonces Seloger, la proportion d'acquéreurs en solo est en baisse.

Plus difficile d'acheter seul

Acheter seul n'est pas toujours chose aisée. Pour preuve, la part de profils empruntant seuls observée par Empruntis est en recul.

"En 2021, 4 primo-accédants sur 10 ont acheté seuls. Une part en forte baisse depuis la crise sanitaire (-7 points depuis 2019)", constate l'Observatoire.

L'année dernière, Empruntis a constaté que les acquéreurs solos achetaient majoritairement dans l'ancien (78%), contre 18% pour le neuf et 4% pour la construction, selon les données issues des dossiers financés avec le concours du courtier.

>> Crédit immobilier : simuler le rachat de vos emprunts

Du côté de l'apport personnel qui est un élément clé pour obtenir un crédit, seulement 5% des dossiers étaient sans apport chez les primo-accédants. Et ceux qui ont pu obtenir un prêt sans apport étaient des emprunteurs avec de hauts revenus (avec des des revenus en moyenne 13% plus élevés que ceux qui ont un apport)... Le revenu moyen mensuel des emprunteurs solos s'élève d'ailleurs à 3.873 euros et l'apport moyen à 63.657 euros.

En moyenne les emprunteurs primo-accédants ont acheté un bien d'une valeur de 226.978 euros (contre 279.158 euros pour un couple, soit 19% de moins) pour un prêt moyen de 185.223 euros sur 21 ans, soit un peu plus que la moyenne des crédits immobilier qui s'établit à 20 ans et 1 mois selon l'Observatoire Crédit Logement/CSA, avec un allongement de 15 mois depuis un an. Des durées plus longues en période de taux bas afin de compenser la hausse des prix.

"La crise sanitaire impacte plus fortement les primo-solos que les primo achetant en couple : un seul revenu est toujours moins rassurant que deux. (...) Pourtant des solutions existent ! Ils ont d’ailleurs le bon réflexe : l’estimation de la capacité d’emprunt en amont du projet pour mettre tous les atouts dans leurs manches, y compris les prêts aidés, dont le PTZ constitue le principal levier", indique Cécile Roquelaure, directrice des études d’Empruntis.

Les primo-accédants peuvent en effet demander des aides dédiées à un premier achat comme le prêt à taux zéro (PTZ) notamment. Ainsi, 15% des dossiers en ont profité pour un montant moyen à taux zéro de 50.000 euros environ.

Valeur refuge

Si l'immobilier est considéré comme une valeur refuge par les acquéreurs, 28% des acquéreurs seuls voient l'immobilier comme un placement, selon un sondage OpinionWay pour SeLoger*, 46 % des primo-accédants pensent que c'est le bon moment pour acheter. Des acquéreurs tout de même optimistes puisque 31% pensent que leur pouvoir d'achat va augmenter malgré des doutes: 67% estiment que les prix vont encore augmenter dans les 6 prochains mois, 65% que les taux vont remonter et 41% que les stocks de biens à la vente vont baisser... "Les taux immobiliers sont de nouveau en hausse de 0,1 point et pourraient encore augmenter au cours du mois de mars. Notre estimation des taux moyens de mars est de 1,12% sur 15 ans, 1,24% sur 20 ans et 1,40% sur 25 ans", anticipe déjà le courtier en ligne Pretto.

*Méthodologie : les éléments sur la perception des acquéreurs sont issus d'un sondage réalisé auprès de 920 futurs acquéreurs primo-accédants interrogés par SeLoger en collaboration avec OpinionWay en novembre 2021 dont 466 primo-accédants qui mènent leur projet d’achat seuls et 454 primo-accédants qui achètent à deux avec redressement à partir de données de cadrage Ipsos. Les informations sur les crédits réalisés sont issues de l'étude de 6000 dossiers confiés à Empruntis en 2021, dossiers finançables avec promesse de vente signée, réalisés par des emprunteurs primo-accédants achetant seuls.

Marion Marten-Pérolin