BFM Lille

Éoliennes: une trentaine d'associations des Hauts-de-France demandent un moratoire

Une trentaine d'associations et collectifs picards et du Nord-Pas-de-Calais dénoncent "une saturation" de leur région en éoliennes

Une trentaine d'associations et collectifs picards et du Nord-Pas-de-Calais dénoncent "une saturation" de leur région en éoliennes - Microsoft.

"Face à la saturation éolienne en région, nos associations et élus des Hauts-de-France demandent à être entendus par le gouvernement", écrivent-ils dans un communiqué.

Une trentaine d'associations et collectifs picards et du Nord-Pas-de-Calais dénoncent "une saturation" de leur région en éoliennes et demandent "un moratoire" sur ces équipements.

"Face à la saturation éolienne en région, nos associations et élus des Hauts-de-France demandent à être entendus par le gouvernement", écrivent-ils dans un communiqué ce mercredi, avec le soutien d'une dizaine de conseillers municipaux et parlementaires.

"Nous ne pouvons que constater la saturation de notre région, avec déjà près du tiers de l'éolien national et plus de 2.600 éoliennes autorisées", écrivent les signataires.

Ne plus "subir"

Parmi leurs principales revendications figurent "un moratoire sur l'éolien dans la région", "une révision de la distance minimale des 500 mètres d'éloignement vis-à-vis des habitations", une loi ou réglementation sur la saturation et l'encerclement des communes.

Ils demandent à être reçus par la préfecture de région pour "faire part à la fois des réalités du terrain, ainsi que des différentes alternatives" proposées.

"Ce phénomène de saturation de l'éolien industriel s'étend sans fin annoncée sur toute la région, à terre et désormais en mer (...) Et cependant, population comme élus ne possèdent aucun pouvoir de décision lors du montage de ces projets", ajoutent les associations.

Opposés à "l'encerclement" des villages par les éoliennes, ils déclarent ne plus vouloir "subir, mais être acteurs de la transition écologique".

A.F avec AFP