BFM Business

Vers une hausse du Smic d'environ 1% au 1er janvier

Le Smic bénéficie chaque année d'une hausse mécanique qui devrait s'établir aux alentours de 1%, représentant une hausse d'environ 15 euros.

Le Smic bénéficie chaque année d'une hausse mécanique qui devrait s'établir aux alentours de 1%, représentant une hausse d'environ 15 euros. - DR

Le Smic bénéficie chaque année d'une hausse mécanique qui devrait s'établir aux alentours de 1%, représentant une hausse d'environ 15 euros. Cette hausse doit être officialisée mercredi.

La revalorisation automatique du Smic au 1er janvier devrait s'établir aux alentours de 1%, soit une hausse d'environ 15 euros, pour atteindre un peu plus de 1554 euros bruts par mois, selon les calculs de l'AFP mardi.

La hausse du Smic doit être officialisée mercredi en Conseil des ministres. Début décembre, le Premier ministre Jean Castex avait indiqué qu'il n'y aurait "vraisemblablement" pas de coup de pouce au-delà de la revalorisation automatique, comme recommandé par le groupe d'experts, consulté avant chaque revalorisation.

Le Smic bénéficie chaque année d'une hausse mécanique calculée selon deux critères: l'inflation constatée pour les 20% de ménages aux plus faibles revenus et la moitié du gain de pouvoir d'achat du salaire horaire de base ouvrier et employé (SHBOE).

Une hausse de l'ordre de 0,955%

L'Insee a publié mardi les chiffres de l'inflation de novembre qui ressortent à -0,2% sur un an pour les 20% de ménages aux plus faibles revenus. Le gain de pouvoir d'achat du SHBOE, s'élève à 1,91% selon le groupe d'experts sur le Smic. En tenant compte de ces données, et de la neutralisation de l'inflation, la hausse du Smic serait donc de l'ordre de 0,955%.

Dans son rapport annuel, le groupe d'experts, qui a toujours déconseillé aux gouvernements d'accorder un "coup de pouce", avait estimé que s'en tenir à la revalorisation automatique permettrait "un gain de pouvoir d'achat" supérieur à l'an passé, au vu de l'inflation.

Le 1er janvier 2020, le Smic avait été revalorisé de 1,2%, sans coup de pouce pour 2,25 millions de bénéficiaires. Il s'établit actuellement à 1219 euros net mensuels (1.539,42 euros bruts).

P.D. avec AFP