BFM Business

Vers une année 2020 catastrophique pour les auto-entrepreneurs

Beaucoup d'auto-entrepreneurs n'investissent pas d'argent dans leur projet

Beaucoup d'auto-entrepreneurs n'investissent pas d'argent dans leur projet - startupstock- Pixabay - CC

Selon le dernier bilan réalisé par l'Acoss à la fin du deuxième trimestre, moins de la moitié d'entre eux ont déclaré un chiffre d'affaires positif qui en moyenne chute de 19% sur un an.

L'activité des auto-entrepreneurs a été lourdement impactée par la crise liée au covid. A la fin du second trimestre 2020, seulement 846.000 d'entre-eux (sur un total de 1,9 million) déclaraient un chiffre d’affaires positif, soit 8% de moins que l’année précédente, selon un rapport de l'Acoss. Un an plus tôt, ils étaient 15,7% de plus à déclarer un chiffre d'affaires positif.

Pire, le chiffre d’affaires trimestriel global diminue de 18,9% sur un an. Le chiffre d’affaires trimestriel moyen diminue de 11,9% sur un an, passant sous la barre des 4000 euros (3792 euros contre 4303 euros un an auparavant).

L’hébergement, les taxis et VTC, les arts, spectacles et autres activités récréatives, la restauration et débits de boissons, et le commerce de détail sur marchés sont les secteurs les plus impactés par la crise", peut-on lire.

Précisément, on observe des reculs majeurs pour les activités d‘hébergement (-67,8%), des taxis et VTC (-65,3%), des arts, spectacles et autres activités récréatives (-50,3%), de commerce de détail sur marchés (-44,2%) et de restauration et débits de boissons (-43,9%).

Un chiffre d'affaires moyen trimestriel sous les 4000 euros

Les seules exceptions concernent les activités de poste et de courrier (+29,9%), de l’informatique, information et communication (+19%), et du commerce de détail non spécialisé (+17,1%), "qui connaissent toutefois une nette décélération de leur chiffre d’affaires".

Le recul du chiffre d'affaires des auto-entrepreneurs s'observe dans toutes les régions: de -15,8% dans les Hauts de France, à -20,8% dans la région Paca.

Seule donnée dans le vert de ce bilan trimestriel, le nombre d'auto-entrepreneurs continue à progresser. A fin juin, ils était 21,8% de plus qu'il y a un an à 1,9 million, soit 218.000 personnes supplémentaires.

"Cette évolution résulte en partie de la forte diminution des radiations (-29,5% sur un an) liée à la non radiation, contrairement aux années précédentes, des comptes présentant au 31 décembre deux années consécutives sans chiffres d’affaires. La radiation de ces comptes aurait ramené à +16,2% la hausse annuelle du nombre d’inscrits à fin juin 2020", précise le rapport.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business