BFM Business

Taxe d'habitation: 800.000 foyers qui ne la payaient plus devront la régler cette année

Les maires de France préoccupés par la promesse de Macron sur la taxe d'habitation.

Les maires de France préoccupés par la promesse de Macron sur la taxe d'habitation. - PHILIPPE HUGUEN / AFP

Ces foyers qui ont connu une hausse sensible de leurs revenus en 2020 rebasculent dans la tranche des 20% de contribuables qui restent assujettis à cet impôt.

Sur le papier, les choses ont l'air simples. A la suite des engagements d'Emmanuel Macron, cette année, la taxe d'habitation ne sera payée que par 20% des foyers fiscaux, les plus aisés. A contrario, que 80% des ménages en sont désormais exonérés après plusieurs baisses successives, soit 22,4 millions de foyers fiscaux.

Mais selon Le Figaro, pas moins de 800.000 foyers qui avaient bénéficié l'an passé de l'allègement de cet impôt local devront le payer à 100% cette année. En cause, des revenus sensiblement supérieurs en 2020 ont fait basculer ces ménages au-dessus du plafond fixé pour bénéficier de l’exonération.

Passant dans la catégorie des 20% "les plus aisés", ces ménages redeviennent donc assujettis à la taxe.

Situation provisoire

Cette situation devrait être néanmoins provisoire puisque ces foyers bénéficieront l'an prochain, puis en 2022, d’allègements successifs (30 et 65%) qui déboucheront sur la suppression complète de cette taxe à partir de 2023.

Rappelons néanmoins qu'Emmanuel Macron n'exclut pas un report de la disparation complète pour la résidence principale. Bruno Le Maire suggère de le limiter aux 5% des contribuables les plus aisés.

A l'inverse, un million de foyers qui appartenaient aux 20% l'an passé et qui ont connu une baisse importante de leurs revenus en 2020 basculent eux dans la catégorie des 80% et ne paieront donc rien cette année.

Rappelons enfin que si un foyer est exonéré de la taxe d'habitation pour sa résidence principale, il devra payer l'intégralité de celle-ci s'il dispose d'une résidence secondaire ou d'un logement vacant.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business